Marche des laïcs catholiques: à Lubumbashi, la Police dit avoir dispersé des « fauteurs de troubles »

0

La Police nationale congolaise (PNC) est intervenue pour disperser les personnes qui voulaient troubler l’ordre public à Lubumbashi, en organisant des manifestations non autorisées par l’autorité urbaine, a affirmé lundi 22 janvier, son porte-parole dans le Haut-Katanga, le capitaine Charles Esperanto Bin Lwamba. Il réagissait au communiqué des douze ONG de défense des droits de l’homme, dénonçant les répressions répétitives des manifestations publiques dans le chef-lieu du Haut-Katanga.

« Il y a eu quelques personnes mal intentionnées qui voulaient marcher après les messes, notamment à la basilique sainte Marie de la Kenya où la police a négocié avec les organisateurs qui n’ont pas eu l’autorisation préalable de l’autorité politique et administrative et ils se sont dispersés », a expliqué le capitaine Charles Bin Lwamba.

Cependant, a-t-il dénoncé, il y avait quelques inciviques qui étaient aux alentours de l’Eglise basilique.

« Ils voulaient barricader la route, brulé des pneus. Ils ont été dispersés. A la paroisse Sainte Bernadette, certaines personnes en quittant l’Eglise se sont attaquées à la police », a encore affirmé le porte-parole de la Police dans le Haut-Katanga.

La police a dispersé ces personnes en usant des gaz lacrymogènes et en arrêtant quelques manifestants.

Le capitaine Charles Bin Lwamba note avec satisfaction que les fidèles qui sortaient des cathédrales Saint Pierre et Saint Paul ont chacun pris la destination de la maison sans problèmes.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire