Manifestations culturelles : la 13ème édition du Festival N’Sangu Ndji-Ndji annonce déjà ses couleurs

0

Le directeur  de ce festival,  Pierre Claver Mabiala a animé ce jeudi 24 mai à l’Espace Yaro situé dans le quatrième arrondissement Loandjili une conférence de presse relative à cet événement prévu  du 1er au 4 juin sur le thème « Pointe-Noire, Musique et dialogue des cultures ».  Jean Luc Delvert et Fabienne Bidou respectivement consul général de France  et directrice déléguée de l’Institut français à Pointe-Noire et divers autres invités ont été présents à la cérémonie.

Manifestations culturelles : la 13ème édition du Festival N’Sangu Ndji-Ndji annonce déjà ses couleursLes concerts, les spectacles, les animations, les ateliers de formations des artistes et d’initiation à l’art par l’action culturelle, les conférences, les  rencontres professionnelles, telles sont les diverses activités programmées pour cette édition, a indiqué l’orateur. Le festival N’Sangu Ndji-Ndji « la fête de Pointe-Noire », en langue vili, fera exprimer quelques repères identitaires portés par des artistes attendus du Congo-Brazzaville, du Mali, de France, de Guinée, du Maroc, du Gabon, du Bénin, du Tchad et de la RDC. En vue de rapprocher davantage la musique et les arts populaires, un village du festival sera érigé dans le quartier populaire de Loandjili avec deux composantes essentielles : un espace artistique (la plus grande scène) et un autre marchand (stands), a-t-il souligné.

En effet, l’édition de cette année qualifiée année de résistance, suite à la crise économique, avec ce projet culturel solidement ancrée sur le long terme. Les objectifs  revendiqués par ce  festival sont restés d’actualités depuis plusieurs années  à savoir, soutenir la diversité culturelle en donnant la possibilité aux traditions, aux cultures, aux diverses identités de s’exprimer et de se mettre en valeur, à travers la musique et les arts, maintenir et renforcer à Pointe-Noire une plateforme permanente de rencontre, de formation, d’accompagnement, de découverte des jeunes créateurs pour leur professionnalisation et leur intégration dans des réseaux internationaux de diffusion, renforcer la promotion et la diffusion du spectacle vivant en Afrique, soutenir le développement culturel des départements de Pointe-Noire et du Kouilou à travers l’animation artistique et l’action culturelle.

Quelques sites  seront retenus pour le  bon déroulement de ce festival notamment l’Espace culturel Yaro, l’institut français, le centre culturel Jean-Baptiste Tati Loutard, la résidence du consul général de France à Pointe-Noire, le stade de Makayabou(Village du festival), l’Espace de Trentenaire.

 

Légendes et crédits photo : 

Photo Adiac: Pierre Claver Mabiala au centre pendant la conférence de presse

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire