Maniema: Un évêque de la CENCO victime d’une campagne d’intoxication médiatique

0

Mgr Placide Lubamba, évêque du diocèse de Kasongo, dans la province de Maniema à l’est de la RDC, fait l’objet d’une campagne d’intoxication médiatique à outrance de la part des détracteurs de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO).

Selon les informations relayées par le média en ligne « www.Kinduinfo.net », l’évêque de Kasongo se serait démarqué de la CENCO lors d’une messe d’action de grâce qui l’aurait célébrée le vendredi 1er février 2019 à 16 heures précises, à la paroisse Sainte Famille de Ngene, a répandu ce site d’information de fortune, avant d’affirmer que cette « messe d’action de grâce serait célébrée sur la demande des autorités locales ».

En réaction à ces allégations, Mgr Lubamba s’est inscrit en faux contre cet article dont les objectifs et les motivations de son auteur ne peuvent qu’être ceux de chambouler l’unité de l’épiscopat congolais en cette période post-électorale : « Etant membre à part entière de notre CENCO, je partage et maintiens tout à fait notre position commune concernant les élections du 30 décembre 2018 et je réaffirme que nous avons pris acte des résultats par la CENI et confirmés par la cour constitutionnelle sans plus », a-t-il démenti.

« N’en déplaise à ceux qui souhaitent voir notre Conférence épiscopale se diviser. Nous sommes unis et toujours solidaires entre nous », a ajouté l’évêque de Kasongo.

Par ailleurs, il sied de rappeler que ces genres d’allégations et d’intoxications ne font que se multiplier sur les réseaux sociaux ces derniers jours. D’aucuns n’ont oublié la récente tristement célèbre campagne de désinformation contre le secrétaire général de la CENCO, monsieur l’abbé Donatien Nshole. Alors qu’il est au Panama, les médias sociaux l’auraient vu célébrer une messe à Saint Cyprien à Kinshasa en s’opposant à la décision du chef de l’Etat de fermer les cachots de fortune à travers le pays.

Il ne nous reste qu’à prier aux instances de régulation des médias sociaux d’assainir en urgence ces canaux d’information par excellence et réglementés sous d’autres cieux, mais malheureusement devenu chez nous, des vecteurs des hérésies et de manipulation sans vergogne.

Enfin, suite au démenti apporté par l’évêque de Kasongo, des observateurs avertis ne peuvent que questionner  le degré de la déontologie voire de l’éthique de l’auteur de cet article.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire