Mali: 15 blessés et huit interpellations lors de la marche réprimée de l’opposition (Officiel)

0

Ce samedi 2 juin, les forces de l’ordre sont intervenues dans plusieurs secteurs de la capitale malienne et ont tué dans l’œuf ce qui apparaissait comme une démonstration de force des opposants à l’approche de la présidentielle de juillet prochain, malgré l’interdiction de manifester en raison de l’état d’urgence en vigueur.

Très tôt ce samedi 2 juin, des centaines de policiers et de gendarmes appuyés par la garde nationale avaient bouclé les points de départ et d’arrivée de la marche. Les dirigeants de la coalition anti-pouvoir se sont dirigés vers le siège de l’ADP Mali, un parti d’opposition, transformé en quartier général des opposants.

Gaz lacrymogène et coups de matraque

Les leaders de l’opposition malienne avaient quitté les lieux en milieu d’après-midi. Mais deux heures avant, c’était l’endroit le plus chaud de Bamako. Ces dirigeants de l’opposition ont d’abord discuté pacifiquement avec les forces de l’ordre pour qu’ils laissent la marche se dérouler. Mais subitement le ton est monté. RFI a ainsi constaté de multiples jets de gaz lacrymogène et des coups de matraque.

Les slogans hostiles au pouvoir fusaient également : « Vive la démocratie », « Non à la dictature ». Puis les militants se sont dispersés sous un nuage de gaz lacrymogène.

15 blessés et huit interpellés (officiel)

Selon un bilan publié par le ministère de la Sécurité, qui assure que « La situation est sous-contrôle », cette marche aurait fait 15 personnes blessées et huit autres interpellées, 

« Les opérations de maintien d’ordre se sont déroulées normalement. En revanche, les manifestants ont blessé un policier à la tête qui a été évacué au Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré pour des soins. Côté manifestants, l’on dénombre 15 blessés légers dont 10 déjà libérés », indique le ministère de la Sécurité dont le bilan de la marche a été rendu public samedi soir.

La même source relève qu’« un véhicule, Poste de Commandement mobile de la Police, a été endommagé par les manifestants et 8 personnes interpellées ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire