Mairie centrale : l’initiative « Bâtissons Brazzaville ensemble » expliquée aux communautés de Madibou

0

Le maire de la capitale, Roger Christian Okemba, est allé développé le 6 décembre, dans le 9e arrondissement, son idée d’une approche participative pour une meilleure gestion de la cité.

Mairie centrale : l’initiative « Bâtissons Brazzaville ensemble » expliquée aux communautés de MadibouÀ travers plusieurs illustrations, le maire a expliqué aux communautés de Madibou la nécessité de vivre dans un environnement propre. Il leur a raconté l’histoire d’un cadre supérieur qui vivait dans une maison luxueuse mais un tas d’immondices jonchait les alentours. En conséquence, les occupants de cette maison souffraient, constamment, du paludisme et de la fièvre typhoïde.

« Nous vivons ensemble, est-ce qu’ensemble, on ne peut pas aménager nos rues ou réorganiser la gestion de nos poubelles avec le concours de la mairie de Brazzaville ? Dans les quartiers reculés du centre-ville ou encore ceux non urbanisés, la population ne peut-elle pas s’organiser pour travailler de connivence avec la Société nationale de distribution d’eau pour assurer leur adduction d’eau du robinet ? », s’ est interrogé Roger Christian Okemba.

Par ces illustrations, le maire a enseigné aux habitants de Madibou l’approche participative de l’initiative « Bâtissons Brazzaville ensemble » qui consiste à encourager les citadins à se solidariser pour se prendre en charge sur les questions d’érosion, d’ensablement, de sécurité, d’adduction d’eau, de transport, de désenclavement des quartiers et biens d’autres.

« La population peut se cotiser et la mairie de Brazzaville peut lui apporter le complément nécessaire, notamment le matériel et la main d’œuvre. C’est une question de la volonté de tout un chacun. Il faut que nous changions notre logiciel mental car l’Etat n’a pas tous les moyens  », a indiqué Roger Christian Okemba.

Mairie centrale : l’initiative « Bâtissons Brazzaville ensemble » expliquée aux communautés de MadibouLe maire a demandé aux communautés de cet arrondissement d’identifier les problèmes prioritaires. À terme, il entend engager les services municipaux afin de tenter de trouver des solutions à ces problèmes cruciaux, entre autres, le lotissement et l’électrification. Pour ce faire, il a promis de réparer les engins en panne, de prendre certaines délibérations au cours du prochain conseil des élus locaux de la capitale et de rencontrer les autorités de la Société nationale d’électricité pour que certains quartiers de Madibou soient alimentés en énergie.

« Le ciment coûte moins cher actuellement, avec une bonne organisation, nous pouvons paver les routes et les avenues de nos arrondissements», a estimé le maire, qui a demandé aux communautés de trouver un espace pour la construction d’un siège moderne pour la mairie de Madibou . Cette initiative de l’autorité municipale a été saluée par la population qui souhaite l’amélioration de son cadre de vie.

Rappelons que la gestion participative est un mode qui consiste à susciter l’engagement et la prise d’initiative des équipes de travail, en les responsabilisant et en les intégrant dans la vie quotidienne d’une administration, surtout lors de la prise des décisions collectives.

Légendes et crédits photo : 

1- Le podium officiel lors de l’exposé du maire (Adiac) 2-Le maire de Brazzaville face aux communautés de Madibou (Adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire