Machine à voter : le PALU encourage le dialogue CENI – classe politique

0

Le regroupement politique PALU et Alliés demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de poursuivre le dialogue avec la classe politique sur la machine à voter. Dans une déclaration rendue publique mercredi 3 octobre à Kinshasa, ce regroupement politique considère ce dialogue comme un gage pour la tenue d’élections crédibles et transparentes.

L’utilisation de la machine à voter lors des élections du 23 décembre, telle que proposée par la CENI, continue de diviser la classe politique en RDC. Le Front commun pour le Congo (FCC), au pouvoir, y est favorable ; tandis que les candidats de l’opposition la rejettent. Le regroupement PALU et Alliés conseille de décanter cette question par la voie du dialogue.

« Il faut qu’il y ait un consensus. S’il n’y a pas consensus, on peut [organiser] les élections même un ou deux mois après. Vous n’allez pas brûler toutes les élections parce qu’il n’y a pas élections le 23 décembre ! », a affirmé le député Henri Thomas Lokondo, l’un des alliés, soulignant le fait que « ce sont les bulletins papiers qui sont dans la loi électorale. »

Il s’est dit favorable à un report des élections. Mais, a-t-il insisté, il faudrait que tout le monde se mette d’accord sur ce qui doit être utilisé : « est-ce que c’est le bulletin papier ou la machine à voter ? »

Alliance PALU – MP

Le PALU déplore par ailleurs l’invalidation par la Cour constitutionnelle de la candidature d’Antoine Gizenga, son autorité morale. Mais demande à se militants de se mobiliser pour aller élire les députés nationaux et provinciaux.

En outre, « le regroupement PALU et Alliés dit réaffirmer son autonomie et son indépendance dans son engagement politique pour le triomphe de ses objectifs ».

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire