Lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose : le Congo définit ses priorités en vue d’un financement

0

Le dialogue pays, ouvert ce 11 mai à Brazzaville entre acteurs nationaux et partenaires, vise à déterminer les besoins et les priorités de financement à présenter au Fonds mondial pour la réponse nationale dans la lutte contre la tuberculose, le VIH/Sida et le paludisme (2018 à 2020) qui constituent les problèmes majeurs de santé publique au Congo.

Le Conseil d’administration du Fonds mondial a décidé d’accorder au Congo pour 2017 et 2019 une allocation de plus de 18 milliards de Fcfa pour la lutte contre le VHI/Sida, la tuberculose et le paludisme. Cette allocation servira aussi au renforcement du système de santé, à en croire la ministre de la Santé et de la Population, Jacqueline Lydia Mikolo. « L’organisation du dialogue pays de ce jour intègre le processus établi pour répondre aux exigences de la nouvelle approche de financement par le Fonds mondial », a-t-elle déclaré. Par ailleurs, le docteur Benjamin Atipo, président du Comité de coordination nationale (CCN), a expliqué que la somme a été déterminée, principalement en fonction de la charge de morbidité et mortalité en tenant compte du PIB du Congo.

Les échanges dans ce dialogue pays porteront donc sur les modalités d’élaboration des nouvelles demandes de financement, la situation épidémiologique et l’analyse de la réponse des trois maladies au Congo. Une présentation de l’état des ressources disponibles pour chaque maladie et les gaps de financement pour 2018 à 2020 sera également faite. Ainsi, les parties prenantes se feront une idée approfondie des orientations stratégiques envisagées pour chacune des maladies. Ils vont par ailleurs identifier les besoins prioritaires qui seront pris en compte dans les nouvelles demandes de financement. « Le CCN-Congo s’est engagé à soumettre le 23 mai 2017 des nouvelles demandes de financement », a indiqué Benjamin Atipo.

« C’est ici le lieu d’exprimer au Fonds mondial et à l’ensemble des partenaires impliqués dans la mobilisation de ces resources et la mise en œuvre de ces projets la profonde gratitude du gouvernement pour cet appui qui vient renforcer ses propres efforts », a déclaré la ministre de la Santé et de la Population.

Légendes et crédits photo : 

Photo : les ministres de la Santé et des Affaires sociales à l’ouverture du dialogue pays Crédit photo Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire