Lutte contre la criminalité : une patrouille judiciaire lancée pour traquer les « Bébés noirs »

0

Le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville, André Gakala Oko, a lancé le 11 mai une opération spéciale de police dénommée « patrouille judiciaire » destinée à traquer et interpeller tous les criminels dits « bébés noirs », qui sévissent à Brazzaville afin qu’ils répondent sévèrement de leurs actes ignobles.

Lutte contre la criminalité : une patrouille judiciaire lancée pour traquer les « Bébés noirs »Cette « patrouille judiciaire » a été lancée au Commissariat central de police de Kibéli-bar, à Talangaï, en présence des officiers de police judiciaire et des chefs de quartier.

C’est une patrouille spéciale mixte, co-menée par la police et la gendarmerie, en vue de traquer et interpeller tous les délinquants dits « bébés noirs » qui continuent de semer la terreur dans la ville capitale.

Tous ceux des gangsters et leurs complices qui tomberont dans les mailles de filet de la force de l’ordre lors de cette opération, seront immédiatement traduits en justice afin qu’ils répondent pénalement de leurs mauvais actes, conformément à la loi.

« L’objectif fondamental de la cérémonie d’aujourd’hui est de permettre à tous les officiers de police judiciaire de Brazzaville, d’éradiquer par tous moyens, les phénomènes « bébés noirs » et « kuluna » qui sévissent dans Brazzaville. Les « bébés noirs » sèment la terreur à Brazzaville, nous allons les combattre par tous les moyens de droit afin qu’ils soient traduits devant les juridictions », a précisé le procureur de la République, André Gakala Oko.

Le procureur de la République a profité de l’occasion pour présenter un échantillon d’une trentaine de « bébés noirs », des jeunes âgés de 16 à 25 ans environ, arrêtés récemment par les éléments de la force de l’ordre, lors d’une première patrouille de routine.

Pour alerter la population du lancement de cette opération, André Gakala Oko, qui était accompagné du général Bouity, a fait la ronde de quelques quartiers périphériques.

Il s’agit des quartiers: Mikalou ; Domaine à Massengo ; Nkombo et Kaounga, un quartier situé derrière le Lycée Thomas-Sankara, réputé pour l’incivisme.

En lançant cette opération, l’objectif du parquet de Brazzaville est de chercher à éradiquer définitivement la criminalité afin de permettre aux citoyens de vaquer librement à leurs occupations quotidiennes.

 

 

Légendes et crédits photo : 

Un échantillon de bébés noirs présentés au public (photo adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire