Lutte contre Ébola : l’Unicef poursuit la sensibilisation communautaire dans les zones affectées

0

La vaste campagne sur  les moyens de se protéger contre  la maladie, menée dans la province de l’Équateur, a permis d’atteindre trois cent mille personnes  sur un total de huit cent mille.

Afin d’éviter le risque de propagation de l’épidémie à virus d’Ébola, l’Unicef et ses partenaires ont travaillé avec plus de deux mille cinq cents enseignants et cinquante trois mille élèves pour les sensibiliser aux mesures de prévention et de protection. Trente enfants reporters ont été aussi formés dans les zones affectées pour informer leurs pairs sur l’importance d’une bonne hygiène afin d’éviter la propagation de la maladie. 

L’Unicef et ses partenaires font également la promotion de l’hygiène dans les écoles, les établissements de santé et au sein des communautés. Quarante-neuf  sites publics, y compris des ports, des marchés et des bureaux, sont équipés d’unités de lavage des mains et de thermomètres laser. L’agence onusienne a également soutenu la formation de cent quatre-vingt-un assistants psychosociaux pour apporter un soutien aux familles affectées. Elle a déployé quatre-cinq membres du personnel dans les zones affectées pour aider à répondre à l’épidémie d’Ébola.

 Cette campagne de sensibilisation trouve toute sa raison d’être  au sein de la communauté dans la mesure où elle permet  aux habitants des zones affectées par l’épidémie d’adopter un comportement à moindre risque  pour empêcher sa propagation.

Le Dr Gianfranco Rotigliano, représentant de l’Unicef en RDC, a fait savoir que l’information et la mobilisation sociale sont essentielles pour contenir Ébola. « Lors de l’épidémie en Afrique de l’ouest, nous avons appris que la participation active des communautés locales est essentielle dans le partage d’informations sur la façon de se protéger contre la maladie et d’arrêter sa propagation », a-t-il indiqué.      

Notons que l’opération inclut les visites à domicile par des travailleurs communautaires, les activités de sensibilisation auprès de personnes particulièrement vulnérables, comme les chauffeurs de motos-taxi, et la mobilisation des églises, des dirigeants communautaires et des médias.   Selon l’Unicef, les enfants sont profondément affectés par l’épidémie. « Une personne sur dix infectée par le virus ou suspectée d’être infectée est un enfant, tandis que des centaines d’autres et les membres de leur famille qui ont été en contact avec des personnes infectées ont maintenant besoin d’une assistance psychosociale’’, a signifié l’agence onusiennePour soutenir la lutte contre Ébola , l’Unicef a lancé un appel de 11,5 millions de dollars américains en faveur de son plan d’intervention contre cette maladie, dont huit millions de dollars ont été déjà financés.

Légendes et crédits photo : 

La sensibilisation communautaire, une arme efficace pour prévenir Ébola (Ph.Net)

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire