Lutte contre Ebola: les leaders communautaires s’impliquent dans la sensibilisation de la population

0

L’opération  est un volet important dans la lutte contre la maladie pour le changement des comportements.

Les chefs coutumiers du territoire de Beni-Lubero, réunis au sein de l’Alliance nationale des chefs traditionnels du Nord-Kivu, à Butembo, ont adressé un message de sensibilisation à la population et des recommandations aux équipes de la riposte pour mettre fin à l’épidémie d’Ebola chez eux. Tenant compte de la gravité de la situation, ils ont demandé à la population de se désolidariser de toute personne qui minimise cette maladie et de considérer que celle-ci existe réellement.

Par ailleurs, ils ont demandé aux mamans et aux jeunes filles, qui dans la tradition s’occupent de l’hygiène et des soins des malades à la maison, de ne pas jeter des pierres contre les équipes de la riposte. Enfin, ils ont demandé aux équipes de la riposte de veiller à ce que leurs stratégies respectent le plus possible les habitudes de la population affectée afin d’assurer une meilleure acceptation de leurs interventions par la communauté. 

Toujours dans le souci de renforcer la sensibilisation communautaire contre la maladie à virus d’Ebola, deux députés nationaux de la province de l’Ituri, Ezechiel Barnabas Kambale et Floribert Kakule Mupopolo, ont effectué une mission de trois jours à Biakato, dans la zone de santé de Mandima, pour sensibiliser la population et lui demander de collaborer avec les équipes de la riposte. Cette localité a connu une augmentation importante de cas confirmés Ebola ces cinq dernières semaines, en raison de la difficulté des équipes de la riposte à accéder aux malades à cause de la réticence communautaire. Ils ont clôturé leur voyage avec un meeting populaire, le 14 avril, en présence de l’administrateur du territoire, durant lequel ils ont rappelé les mesures de prévention à respecter pour arrêter la propagation de l’épidémie. A Lubero, le Conseil territorial de la jeunesse a lancé un engagement de la jeunesse pour mettre fin à l’épidémie d’Ebola chez eux. Les membres du Conseil ont mis en place des mesures visant à soutenir les efforts des équipes de la riposte, en particulier la surveillance à base communautaire et le respect des mesures d’hygiène dans leur milieu. 

Lueur d’espoir à Katwa et Butembo

Un vent de panique a soufflé sur les zones de Katwa et Butembo à cause de l’accélération de la propagation de l’épidémie dans la communauté, à la suite des attaques ciblées contre les deux centres de traitement d’Ebola de la ville. La montée de l’insécurité et de la violence contre les équipes de la riposte les avait empêchées d’effectuer des interventions essentielles pour briser la chaîne de transmission et ralentir la propagation de l’épidémie dans la communauté, plus particulièrement le suivi des contacts, la vaccination et la décontamination des ménages. 

Toutefois, le Dr Jean-Paul Mundama, président de la commission prévention à Butembo, se veut optimiste et constate avec satisfaction la levée des résistances dans les foyers les plus réfractaires de la ville, tels que Mutsanga et Wayene. Ainsi, les équipes commencent à découvrir les malades cachés dans la communauté. Si toutes les interventions de santé publique autour des cas et décès confirmés sont effectuées sans obstacle, la chaîne de transmission sera peu à peu brisée, le nombre de cas commencera à diminuer et l’épidémie pourra être maîtrisée. Bien que l’augmentation rapide du nombre de cas confirmés ces dernières semaines puisse inquiéter, l’épidémie reste en réalité concentrée dans certaines aires de santé bien identifiées et il n’y a pas eu d’extension géographique du virus. L’épidémie a juste repris dans des zones qui avaient déjà été touchées à cause de la mobilité des malades. Les principaux foyers de l’épidémie restent concentrés dans les zones de santé de Katwa, Vuhovi, Masereka et Mandima. 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire