L’UNESCO plaide pour l’adoption de la loi sur l’accès à l’information

0

Le Représentant de l’UNESCO à Kinshasa, M. Abdourahamane Diallo, a demandé, hier mardi, au Gouvernement de la République Démocratique du Congo de mener des démarches auprès du Parlement pour que la loi relative à l’accès à l’information qui traîne encore dans les tiroirs de l’Assemblée Nationale soit, enfin, examinée et adoptée par les députés et sénateurs. M. Diallo a fait ce plaidoyer auprès du ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga.

C’était lors du Forum de partage et de communication sur la diffusion du sport dans la radio organisé dans la capitale congolaise par l’UNESCO, en partenariat avec la Fédération des Radios de Proximité du Congo (FRPC), à l’occasion de la septième édition de la journée mondiale de la radio 2018.

Il a expliqué que 2018 est une année remplie d’événements sportifs, comme les Jeux Olympiques d’hiver, la Coupe du monde de football et le Championnat  Africain des Nations qui vient de s’achever.« Tous ces événements ont la capacité d’unir les esprits au-delà des frontières et l’UNESCO ainsi que l’ensemble de ses Etats appellent toutes les stations de radio du monde entier à montrer la beauté du sport dans toute sa diversité », a poursuivi le Représentant, ajoutant que le thème de ‘année « Radio et Sports » se justifie par le fait que la célébration de cette journée constitue pour l’UNESCO l’occasion de renforcer la diversité, la paix et le développement à travers la couverture sportive.

Promotion du sport féminin

Constatant que près de la moitié de la société ne participe pas aux activités sportives, l’UNESCO a tenu à examiner l’inséparable relation entre le sport et le genre, ainsi que la manière dont l’amélioration du traitement de l’égalité des genres dans la diffusion sportive peut conduire à une plus grande liberté d’expression pour tous. « A ce jour, à travers le monde, les femmes représentent seulement 7% des sportifs qui sont vus, entendus et lus dans les médias…

Le ratio du genre dans la pratique du sport étant fortement inégal, il y a un besoin pressant de réduire la marginalisation des femmes dans le milieu du sport et d’augmenter leur participation aux programmes de sport », a enchaîné le Représentant de l’UNESCO.

Pour prendre en compte la dimension du genre, il a recommandé de mener des actions telles que la diffusion d’une information positive par les médias qui s’investissent et acceptent l’idée d’un sport féminin de qualité ; la création d’un environnement sûr pour favoriser et encourager la participation des femmes dans le sport ; la féminisation des instances dirigeantes comme élément majeur pour mener une politique de plus grande mixité dans le sport, etc.

Valoriser le sport des personnes handicapées

Dans le but de conférer au sport son rôle de facteur de paix et de développement, Abdourahamane Diallo a révélé que son agence soutient toutes les initiatives liées à la promotion de l’éducation aux valeurs du sport, principalement celles qui concourent au développement des compétences personnelles indispensables à l’émergence d’une citoyenneté responsable. Ces valeurs sont notamment l’équité, le travail d’équipe, l’égalité, la discipline, l’inclusion, la persévérance et le respect.

Il s’est ainsi exprimé avant le mot de circonstance du président de la FRPC et l’ouverture du Forum par le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende .Puis, deux journalistes de la Radio Télévision Nationale du Congo (RTNC) et un de la radio Top Congo FM ont fait part aux participants au Forum de leurs expériences respectives en matière de diffusion des activités sportives.

Pour sa part, la déléguée du Centre Wallonie Bruxelles (CWB), Kathryn Brahy, a demandé au Gouvernement, à l’UNESCO, aux journalistes et à la FRPC de s’intéresser aussi au sport des personnes vivant avec handicap (PVH). Pour terminer en bonté la célébration de la journée mondiale de la radio, le programme prévoit, samedi 17 février 2018, un match de football entre l’équipe des journalistes et celle de la Police Nationale Congolaise (PNC).

L’objectif est de promouvoir les valeurs universelles de la paix prônées par l’UNESCO et de renforcer les liens de convivialité entre ces deux entités professionnelles.

Par Marcel Tshishiku

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire