L’UDPS déterminée à aller aux élections (Kabund)

0

« L’UDPS ne veut pas donner de prétextes pour reporter les élections et ira aux élections le 23 décembre. Voilà pourquoi, stratégiquement, nous disons qu’avec ou sans machine à voter, nous voulons les élections », a dit sur Top Congo FM, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti phare de l’Opposition. 

Jean-Marc Kabund indique qu’il « fallait faire accompagner nos paroles disant non à la machine à voter d’actions ».

Pas de passe en or à Kabila 

Invité du magazine Le Débat, Jean-Marc Kabund estime que « le véritable problème dans notre pays n’est pas la machine à voter, mais Joseph Kabila qui sera, dans un premier temps, sanctionné par les élections du 23 décembre ».

L’UDPS refuse ainsi de « porter la responsabilité de la non tenue des élections. Il ne faut donner à Joseph Kabila une passe en or ».

Pas de leçons à recevoir

Alors que dans l’opposition, l’UDPS est montré du doigt, accusé de briser la solidarité contre le pouvoir dans ce dossier, certains parlant même de traîtrise, le parti de Félix Tshisekedi répond qu’il « n’a aucune leçon à recevoir des autres. Nous sommes humbles, nous continuons de discuter entre nous. Nous avons déjà expérimenté le boycott des élections. Dans ce pays, personne ne peut nous apprendre à dire non. Nous n’avons pas de leçons à recevoir de qui que ce soit ».

Candidat commun, « un idéal à atteindre »

« L’essentiel pour nous est de désigner un candidat commun afin de nous repartir les tâches. Jean-Pierre Bemba prend l’Equateur, Vital Kamerhe, les Nord et Sud-Kivu, Félix Tshisekedi prendra le centre, chacun avec la mission de ramener 80 % des procès verbaux issus des bureaux de vote. Fayulu, Matungulu et Adolphe Muzito prendront Bandundu et Kongo central ».

Pour Jean-Marc Kabund, avec un candidat commun et des témoins déployés, « nous pourrons contrecarrer cette machine et ce fichier ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire