Lubumbashi : 2 personnes tuées, au moins 10 maisons cambriolées en deux jours par des bandits armés

0

Deux personnes ont été tuées et plus de dix maisons visitées par des bandits armés entre vendredi 1er février et samedi 2 février la nuit dans la commune Annexe à Lubumbashi.

Dans la nuit de samedi à ce dimanche 3 février c’est le quartier Somika qui a été ciblé par ces bandits qui ont cambriolé une dizaine de résidence emportant plusieurs biens de valeur.

Un jour avant, au quartier Don Bosco, les    bandits armés se sont introduits dans quatre maisons. Pendant qu’ils opéraient, deux jeunes garçons d’une vingtaine d’années et membres d’une même famille se sont mis à crier sollicitant le secours d’autres habitants du quartier. Ils ont été froidement abattus.

Les bandits se sont retirés en titrant des coups de feu en l’air. Les autorités qui sont parties sur place pour s’enquérir de la situation et pour lever les deux corps, ont trouvé une grande résistance de la part de la population en furie.

La population qui ne voulait pas les voir s’est mise à leur lancer les projectiles et à bruler des pneus, les obligeants à rebrousser chemin.

Au quartier Luwowoshi, deux garçons membres d’une même famille ont été aussi blessés par des balles tirées par des bandits. Leur vie n’est plus en danger, indiquent des sources médicales.

A Kalebuka une quinzaine des maisons ont été visitées et pillées. Dans la cellule Nehema au quartier Kasapa, c’est pratiquement le même spectacle, la population dit être victime des cas de vols et viols de la part des bandits armés.

Face à la recrudescence de la criminalité l’autorité municipale appelle ses administrés au calme et à collaborer avec des services de sécurité.

« La population doit aider la police à retrouver tous ces gens-là. Parce que tous ces gens-là, sont dans la population et restent avec nous dans les quartiers, dans nos maisons. Il faudra aussi que la population soit vigilante pour dénoncer les cas des bandits qui sèment la terreur dans la population », conseille Remy Munsense.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire