Lualaba : l’effondrement du pont Lukoshi perturbe les activités des entreprises minières

0


Le député national Patrick-André Kakwata a affirmé ce mardi 2 octobre que tous les camions transportant des minerais en direction du port de Lobito en Angola sont aujourd’hui obligés de contourner par la Zambie, depuis l’écroulement du pont Lukoshi dans la province de Lualaba.

Ce pont relie Kolwezi et Dilolo et permet aux véhicules de se diriger vers le port de Lobito en Angola. Depuis l’effondrement de ce pont, le Lwalaba est divisée en deux.

« Sur le plan de la distance, le port de Lobito est proche de la province de Lualaba. Cela évite aux opérateurs économiques de passer par Kasumbalesa pour atteindre la Tanzanie ou l’Afrique du Sud ou encore la Namibie. Vous êtes obligés  maintenant de passer par plusieurs pays. Et cela devient très coûteux. Tandis que du côté de l’Angola, vous quittez directement le Lualaba et vous êtes non loin de Lobito et votre marchandise est partie, que ça soit en importation ou en exportation », explique Patrick-André Kakwata.

Pour cet élu de Kolwezi, l’effondrement du pont Lukoshi pourra aussi empêcher la CENI de bien assurer le transport du matériel électoral, sans compter la crise alimentaire qui risque de frapper Kolwezi et Lubumbashi.

« Le Lualaba est le grenier agricole qui alimente les villes de Kolwezi, Lubudi, Lubumbashi…Aujourd’hui, il y aura rareté des produits alimentaires dans ces villes. Et le prix des denrées alimentaires prendra de l’ascenseur. Et on va dépendre de l’extérieur comme la Zambie pour chercher la farine de maïs et le sel », alerte M. Kakwata.

Il recommande au gouvernement de réparer ce pont et d’assurer l’entretien de tous les ponts.

« Il faut dire qu’il n’y a pas eu d’entretien. Ça fait longtemps qu’on a eu à entretenir ce pont. Mais aussi des gens qui ne respectent pas des biens publics ont rendu des choses difficiles. On vous dit que le pont supporte 30 tonnes, eux passent des charges de 60 tonnes. C’est ce qui a fait que le pont a cédé », a fait remarquer Patrick-André Kakwata.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire