Lomami: les organisations paysannes de Ngandajika opposés au péage installé sur une route de desserte agricole

0

Depuis l’érection de ce péage, la population mais bien plus encore les paysans de Ngandadjika manifestent leur désapprobation. Ce poste de perception, institué par la direction générale des recettes de la province de Lomami, est « illégal », selon le coordonnateur des structures paysannes locales, André Kabanja.

« Il y a un problème par rapport à l’implantation du péage axe Ngandajika-Kalelu, qui n’a pas respecté les normes techniques et même les lois de la République sur l’installation des péages. Les péages ne sont jamais installés sur les routes de desserte agricole. Ngandajika-Kalelu, c’est juste une désserte agricole qui n’est même pas une route d’intérêt provincial. On part installer le péage là-bas, ça n’a pas de sens », fulmine-t-il.

Mais en plus, estime le coordonnateur des structures paysannes locales, cette redevance risque de peser sur les usagers d’autant qu’en « dehors de ça [péage], il y a encore un bac, là-bas, qui fournit de l’argent dont le gouvernement provincial a aussi un pourcentage. Quand un commerçant paie au niveau du péage et il descend au niveau du bac, il paie encore ».

Depuis le déclenchement de ce mouvement anti-péage, c’est le silence radio du côté des autorités de la province de Lomami, que TOP CONGO a tenté de joindre sans succès. 

Le péage de l’axe Ngandajika-Kalelu a été installé par le ministre des finances de la province de Lomami.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire