Lomami : la société civile de Lubao opposée au couvre-feu décrété par le conseil de sécurité territoriale

0

Lomami : la société civile de Lubao opposée au couvre-feu décrété par le conseil de sécurité territoriale
Le conseil de sécurité du territoire de Lubao a décrété depuis une semaine  un couvre-feu dans le territoire de Lubao (Lomami) pour contrer une éventuelle attaque des miliciens Mai-Mai signalés dans le territoire voisin de Kasongo au Maniema. Les activités commerciales s’arrêtent à 18h.

Baudouin Milamba, président de la société civile de Lubao,  est opposé à ce couvre-feu. Il indique que cette mesure asphyxie les activités économiques. Ce qui entraine une flambée des prix. En outre, poursuit la même source, la présence massive des militaires crée la psychose au sein de la population.

« Les militaires sont descendus à Lubao au prétexte que les Maï-Maï Malaika sont à Lubao. La population souffre. Une mesure de maïs qui se vendait à 300 francs congolais, revient aujourd’hui à 1 800 Francs congolais, parce qu’il y a des barrières un peu partout », se plaint Baudouin Milamba.

De son côté,  Alexandre Kayumba, administrateur de territoire de Lubao, affirme que le couvre-feu est une mesure préventive pour éviter que les miliciens n’attaquent ce territoire. La proximité de Lubao à Samba au Maniema justifie cette mesure.

« Je crois que vous êtes bien informés que Samba a été agressé par les Maï-Maï, et que le territoire de Lubao a des limites avec le territoire de Kasongo où se trouve le secteur de Samba. Alors on a décrété les patrouilles et on a demandé à ce que le marché soit réglementé comme un peu partout ailleurs, simplement, pour des raisons sécuritaires », argumente Alexandre Kayumba.

 Dans un communiqué rendu public ce mardi 10 octobre, l’administrateur du territoire revoit l’heure de la fermeture du marché. Les commerces fermeront désormais à 20 heures 15’ au lieu de 18h.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire