Lomami : la déchéance du gouverneur Kamanda suspendue

0

Lomami : la déchéance du gouverneur Kamanda suspendue

Le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Ramazani Shadary, a transmis au président du bureau de l’assemblée provinciale de la Lomami, « l’instruction du chef de l’Etat», consistant à suspendre la motion de censure qui frappe le gouverneur Patrice Kamanda et son gouvernement. Ces derniers avaient été déchus par l’assemblée provinciale le 30 décembre 2017.

A travers le télégramme  003 /2018 datant du 3 janvier 2018 et adressée au président du bureau de l’assemblée provinciale de la Lomami, Emmanuel Ramazani Shadary souligne que la décision des élus provinciaux de déchoir le gouverneur Patrice Kamanda est nulle et de nul effet. Par conséquent, il transmet au président du bureau de l’assemblée provinciale l’instruction du chef de l’Etat lui demandant de revenir sur la décision de déposer le gouverneur et son équipe.

Le télégramme du ministre de l’Intérieur rappelle les résolutions prises le 20 décembre 2017 à Goma, en marge de la conférence des gouverneurs, à laquelle les présidents des bureaux des assemblées provinciales avaient été conviés. Il avait été levé l’option d’arrêter avec les motions de censure contre les gouverneurs de province. L’objectif poursuivi est de préserver la stabilité et l’harmonie entre les institutions provinciales, en cette période de préparation des élections.

Le  ministre Ramazani estime que le bureau de l’assemblée provinciale de la Lomami a passé outre  cette recommandation des assises de Goma.

D’autre part, il n’a pas été donné au gouverneur Patrice Kamanda l’occasion d’apporter ses éléments de réponses. Ramazani Shadary conclut à une violation du règlement intérieur de l’assemblée provinciale.

Pour toutes ces raisons, selon lui, le gouverneur de la province de Lomami devra reprendre ses fonctions, jusqu’à nouvel ordre. Son télégramme se termine par ces mots : «Evitez les tensions inutiles.»

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire