Loi electorale : la Société civile Forces vives soutient les innovations

0

La coordination provinciale de la société civile forces vives (Scfv/Rdc) salue, dans une déclaration faite jeudi 7 décembre à Kinshasa, les
innovations contenues dans la loi électorale.

Selon son Coordonateur, Me Carlos Mupili, ces innovations répondent aux contraintes financières et logistiques issues d’une prolifération des partis politiques.

La Scfv rappelle que sans la révision des articles pièges de la loi électorale, l’organisation des élections législatives et provinciales prévues dans la constitution et dans l’Accord de la Cenco ne seraient jamais possible.

Elle se felicite que le vice-premier ministre en charge de l’Intérieur ait pris en compte ses préoccupations, de réviser les articles 115, 145,146 et 198 de la loi électorale, dont désormais la répartition des sièges tiendra compte de nombre d’enrôlés et non plus de nombre d’habitants par circonscription électorale.

Présente sur l’ensemble du territoire national, la Société civile force vive plaide cependant pour la moralisation de la vie politique, qui passe par l’interdiction de rendre familial, le poste de suppléant de candidats députés et senateus.

Me Carlos Mupili exhorte par ailleurs la Majorité Présidentielle à soutenir le calendrier électoral, en disposant des moyens adéquats à la Ceni, mais aussi procéder à la répression des crimes financiers, dont sont auteurs certaines autorités, membres de cette famille politique, à tous les niveaux de responsabilité.

GK

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire