L’obésité accélère le vieillissement du foie

0

Des chercheurs américains ont démontré que l’obésité augmentait le vieillissement prématuré du foie, ce qui expliquerait l’apparition de cancers du foie et de diabète chez les individus obèses.

L’obésité a longtemps été soupçonnée d’augmenter le vieillissement de l’homme. Mais jusqu’alors, aucune étude scientifique n’en avait fourni la preuve. Aujourd’hui c’est chose faite. Une équipe américaine vient de publier dans la revue scientifique PNAS des résultats qui démontrent que l’obésité accélère le vieillissement du foie.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mis en place une « horloge du vieillissement » : un outil de comptabilisation du temps, qui peut indiquer avec précision l’âge biologique des organes, des tissus et des cellules qui les composent. C’est ensuite grâce à cet outil que l’équipe de recherche a fait le lien entre obésité et vieillissement du foie.

Les chercheurs ont évalué l’âge de près de 1 200 échantillons de tissus humains, dont 140 étaient des échantillons de foie. Parallèlement, l’équipe a noté le poids, la taille et l’Indice de Masse Corporelle (IMC) des individus à partir desquels les échantillons ont été prélevés.

3 ANS DE PLUS POUR LE FOIE POUR CHAQUE AUGMENTATION DE 10 DE L’IMC

Les chercheurs ont observé que pour chaque hausse de 10 de l’IMC (normalement compris entre 18 et 25, supérieur à 30 chez les obèses), l’âge du foie augmentait de 3,3 ans.

Par exemple, les chercheurs expliquent que, pour une femme d’environ 1 mètre 60 et de 63 kilos, l’IMC est égal à 23,3. Pour une femme de la même taille, mais de 90 kilos, l’IMC sera de 33,3, soit 10 de plus que la première femme. Le foie de la seconde serait donc âgé de trois ans de plus que celui de la femme à l’IMC dit normal.

D’après l’étude, une rapide perte de poids n’inverserait pas à court terme l’accélération du vieillissement du foie.

En revanche, les chercheurs n’ont trouvé aucune corrélation entre l’âge de la graisse, des muscles ou encore des tissus sanguins et l’obésité.

« L’augmentation de l’âge des tissus du foie des personnes obèses devrait fournir des indications sur les comorbidités liées au foie, fréquentes en cas d’obésité, telles que la résistance à l’insuline et le cancer du foie » expliquent les chercheurs.

« Ces résultats soutiennent l’hypothèse que l’obésité est associée à un vieillissement accéléré, et souligne une fois de plus l’importance du maintien d’un poids de santé ».

Dans ses prochaines recherches, l’équipe va tenter de trouver s’il existe un moyen d’éviter le vieillissement biologique du foie chez les obèses, pour réduire les risques de cancer du foie et de diabète. Pour cela, les chercheurs envisagent de créer des modèles biologiques en laboratoire, qui leur permettront de déterminer les mécanismes moléculaires sous-jacents, à l’origine du vieillissement du foie.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire