Livre : Christ-Lorez Kibeloh prépare « Une vie d’enfer »

0

Le jeune écrivain congolais de 23 ans, auteur de trois ouvrages remarquables, à savoir Rayane l’orphelin, Retour en arrière Issa et Marie s’apprête à publier son quatrième livre.

 

Depuis deux ans maintenant, Christ-Lorez Kibeloh fait une percée fulgurante dans le monde de la littérature française. Une vie d’enfer, roman attendu par ses lecteurs et dont l’inspiration est africaine, vient pour confirmer cette percée pour le moins singulière.

 Il y a de cela deux mois, il était en face de ses lecteurs, du côté de la gare du Nord, à Paris, précisément à l’hôtel Rocroy, pour une rencontre au travers d’un événement organisé par l’association Noprima international qui l’accompagne. Il s’agissait de faire autant que possible la promotion de ses livres et échanger avec ses lecteurs sur leur ressenti par rapport à son travail, sous la critique du professeur et écrivain Isaac Djoumeli Sengha. C’était également une occasion pour lui de dédicacer ses trois premiers ouvrages, en attendant Une vie d’enfer.  

Au cours de cette rencontre, les critiques ont été enthousiastes et bienveillantes sur l’ensemble de son œuvre. Pour preuve, Christ Kibeloh a reçu la récompense de « Jeune auteur » 2017 de l’Académie du Bassin d’Arcachon, au sud-ouest de France. Aussi, son dernier livre, Marie, est en train d’être adapté en court métrage vidéo de vingt minutes.

Que disent les trois premiers ouvrages ?

Dans Rayane l’orphelin, publié aux éditions ICN France Libris, il s’agit d’un jeune orphelin qui habite dans un village sous-développé d’Afrique (Madiya). En 2008, la télévision, les téléphones portables ou encore l’ordinateur n’existent pas. Il tient seul l’unique épicerie du village après la mort de son père et de sa mère. Un soir, il (Rayane) tombe amoureux d’une jeune fille inconnue et décide de se lancer à sa recherche. Il fait un long voyage qui durera plusieurs années…  Rayane l’orphelin est vendu à dix euros.

Quant à Retour en arrière Issa, c’est un roman d’aventure de cent six pages publié aux éditions EdiLivre. Issa est un jeune adolescent de 17 ans, issu d’une famille aisée, résidant dans la ville de Mafouta, capitale de Brannaville, en Afrique centrale. C’est un jeune homme exemplaire et très différent des autres car, il ne manque de rien. Il vit entouré par sa famille : sa mère, son père, un avocat très reconnu, Steven, son petit frère, et Léa, sa petite sœur. Il a un rêve très précis dans sa vie : marcher sur les traces de son père. Mais un soir de saison sèche, sa vie bascule complètement et se transforme en un cauchemar horrible. Son père, contraint de prendre la fuite, abandonne sa famille. Issa se retrouve, du jour au lendemain, à la rue en compagnie de son frère. Les deux garçons deviennent des sans-abri. Les difficultés et les épreuves ne s’arrêtent pas là pour Issa, qui doit affronter la révélation d’un terrible secret puis la perte tragique d’un être cher. La route sera longue pour qu’Issa puisse de nouveau rencontrer le bonheur. Ce roman vendu à quatorze euros est une histoire dramatique et remplie d’aventures.

Enfin, Marie est une nouvelle parue aux éditions France Libris, dans laquelle l’auteur parle de Victor, un jeune homme de 18 ans, résidant à Rozen-Arles avec sa famille. Pour poursuivre ses études universitaires, il est contraint de quitter sa ville d’origine pour Belleville, une ville qu’il ne connaît pas, où il est exilé pour construire sa vie. A peine arrivé sur Belleville-sur-Mer, Victor tombe amoureux d’une jeune fille inconnue qu’il va essayer de conquérir. Cette nouvelle est vendue à six euros.

Pourquoi écrit-t-il ? Christ –Lorez Kibeloh témoigne qu’il n’écrit pas pour être célèbre mais pour une mission particulière ; aider les personnes en détresse, qu’il n’a pas l’occasion de rencontrer en leur apportant un peu de chaleur et d’émotions positives dans ses écrits pour les aider à aller plus loin dans la vie et à apprendre à se relever après chaque échec. Car, dit-il, beaucoup de personnes se découragent et laissent tomber les bras après avoir connu plusieurs échecs. Ce sont des comportements qui le rendent triste « Je suis tout simplement  porteur d’un message positif dans une société remplie d’hypocrisie et où se font juger et briser nos rêves facilement en faisant attention aux critiques. Mon objectif est de continuer à écrire car, la littérature est un moyen de m’exprimer librement sans aucune frontière et de toujours apporter un plus à travers mes écrits », soutient-il.

Qui est Christ-Lorez Kibeloh ?

Né le 19 juin 1995 à Brazzaville, capitale de la République du Congo, Christ-Lorez Kibeloh est un jeune écrivain congolais. Il n’a jamais été un grand passionné de la littérature, avouant que ce talent d’écrire lui est venu de son échec dans le milieu du football, le sport sur lequel il avait placé tout son espoir. Sa soif pour l’écriture commence en 2014 durant l’année de son baccalauréat au lycée Condorcet, à Arcachon, où, en compagnie de son enseignante de français de terminale, Elodie De Ridder, pour laquelle il garde toute sa reconnaissance, il écrit son premier roman. Bien accueilli par les lecteurs, ce livre a marqué son entrée dans la littérature française en tant que jeune auteur prometteur.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Christ Kibeloh présentant son ouvrage
Photo 2 : Christ Kibeloh

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire