Littérature : décès de l’académicien français Jean d’Ormesson

0

Aristocrate des lettres et écrivain du bonheur, Jean d’Ormesson a tiré sa révérencce, le matin du 5 novembre, à 92 ans.

Littérature : décès de l'académicien français Jean d'Ormesson

 

Doyen de l’Académie française, figurant parmi les personnalités préférées des Français, l’écrivain Jean d’Ormesson s’est éteint à Neuilly-sur-Seine.

Frêle silhouette distinguée, sourire affable, il était un aristocrate de haute lignée. Né le 16 juin 1925 à Paris, comte Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Le Fèvre d’Ormesson, normalien, agrégé de philosophie, intègrera plusieurs cabinets ministériels après guerre, deviendra haut fonctionnaire à l’Unesco et collaborera à divers médias (il fut ainsi directeur général du Figaro entre 1974 et 1977).

C’est en 1971 qu’explose sa carrière littéraire, avec La Gloire de l’Empire, vendu à cent mille exemplaires et Grand prix du roman de l’Académie française. Elu le 18 octobre 1973 à l’Académie française, dont il est à l’époque le cadet, il fera campagne pour l’entrée de la première femme sous la Coupole, Marguerite Yourcenar, en 1980.

Homme de droite avec beaucoup d’idées de gauche, il transmet ses réflexions philosophiques à la nouvelle génération dans Le Rapport Gabriel ou Presque rien sur presque tout. Il y cultive la légèreté : « la condition humaine est sombre, il faut la prendre avec le plus de gaité possible ».

En janvier 2015, il reçut la récompense suprême de tout romancier, la publication de son œuvre dans la collection La Pléiade des éditions Gallimard. Et c’est chez Gallimard que paraîtra, en février prochain, le dernier de sa quarantaine d’ouvrages, Et moi, je vis toujours.

Tout Jean d’Ormesson se retrouve dans l’un de ses derniers ouvrages, Un jour je m’en irai sans vous avoir tout dit: la foi en la littérature, la force des sentiments, la lucidité, le goût du bonheur et la quête de la vérité.

 

 

Légendes et crédits photo : 

Jean d’Ormesson s’est éteint à l’âge de 92 ans (AFP)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire