Littérature : » Esquisse d’une société bariolée » de Stevy Josué Okana

0

Paru cette année aux éditions Jets d’Encre, le livre de soixante-dix pages est un recueil de poèmes dans lequel l’auteur dresse un portrait simple et touchant d’un Congo qui regorge de beauté malgré l’injustice et l’insécurité qui continuent de le ronger.  Il comprend vingt-sept poèmes écrits en prose et en vers.

  Stevy Josué Okana exprime, dans son  recueil de poèmes, l’amour qu’il a pour sa patrie et de ses richesses . « (…), je t’ai préférée, demain, je mourrai, c’est toi que je connaîtrai, mon amour pour toi est à perpétuité. Du nord au sud, ma terre est bénie, de l’est à l’ouest, mes fleuves sont splendides. Mon pays est riche, son histoire brille, malgré les insultes, je suis ravi… », écrit-il dans le deuxième poème, « Le Congo la belle étoile

Dans « Aime moi demain », l’auteur parle de l’espoir. « Mon amour pour toi est si grand ! je veux que tu sois patiente, pardon ; n’écoute pas tes yeux, méfie-toi d’eux, ne sois pas versatile, je te rendrai heureuse ! je travaille dur, essuie tes pleurs, aime-moi demain, tu seras ravie, oui, tu vivras comme au paradis ; je ferai un bon mari.  Pour le moment, je n’ai rien dans mes poches ; C’est vrai, l’argent me fait défaut ; dans mon coin, je prie que tu attendes le temps qu’il faut ; demain n’est plus loin … », peut-on lire.

Les pages 11, 12 et 39 expriment la reconnaissance de l’auteur envers ses parents. Rendant hommage à sa maman dans l’un des poèmes, il écrit: « Mes mots me manquent pour exprimer ton absence. Pourtant, hier, tu étais présente, aujourd’hui, j’apprends à vivre de tes espérances, c’est pour moi une sorte de résistance.  Sache que je ne désire rien au monde ; le simple sentiment d’être ton fils me comble. A présent, j’ai un toit, je me suis marié ; ta petite fille a grandi, je lui apprends à lire ton nom, ma fille porte ton nom. Ta disparition m’a choqué, je me sers des mots pour te faire du beau ; j’ai des souvenirs où tu m’as sauvé face au danger ; ce sentiment très fort que j’éprouve encore même à ton décès (…) ».

Stevy Josué Okana est un Congolais, né à Brazzaville. Titulaire d’une licence en gestion comptable et financière, c’est grâce à son père qu’il a découvert l’univers de la littérature en lui conseillant des auteurs comme Napoléon Hill et Clément Stone.  » Esquisse d’une société bariolée » est son premier recueil de poèmes.

Légendes et crédits photo : 

Photo : La couverture du recueil de poèmes de Stevy Josué Okana

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire