Liste noire des paradis fiscaux de l’UE : la RDC non concernée

0

L’Union européenne vient d’établir sa liste des paradis fiscaux. Très attendue après les multiples scandales d’évasions fiscales qui ont défrayé la chronique ces derniers mois, celle-ci ne comporte que 17 pays ou territoires autonomes, tous non membres de l’UE.

La République démocratique du Congo (RDC) n’est pas reprise parmi les pays africains présents dans la liste noire des paradis fiscaux de l’Union européenne (UE). Une nouvelle qui, en principe, doit enchanter le régime de Kinshasa, en dépit de la place qu’occupe le pays dans différents rapports publiés en rapport avec la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et autres fléaux dénoncés ça et là à travers le monde.

Malheureusement, pour l’instant au niveau du gouvernement, l’on ne veut faire aucun commentaire à ce sujet. Même les personnalités les plus médiatisées ne sont prêtes à faire de déclarations pour des raisons dites « stratégiques ».

Le continent africain marque deux fois sa présence dans cette liste de pays indésirables en matière de fiscalité. Les pays africains repris sur cette liste de 17 pays sont la Namibie et la Tunisie, reconnus comme plaques tournantes de la largesse et de l’opacité fiscale.

« Nous avons adopté au niveau de l’UE une liste d’Etats qui ne font pas le nécessaire pour lutter contre l’évasion fiscale. Cette liste qui est une liste noire comprend 17 Etats », a déclaré Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie.

Pour les 28 ministres de l’EU, la Tunisie et la Namibie sont sommées de mettre en œuvre les mesures nécessaires (transparence fiscale, équité fiscale) pour cesser d’être le réceptacle des évasions fiscales.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire