Lion’s Club : le gouverneur du district 403 B 1 va plancher sur l’éducation de la petite enfance

0

Le maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, a reçu en audience le 12 octobre le gouverneur du Lion’s Club district 403 B 1, Aïssata Moussa, avec qui ils ont évoqué la question de l’éducation des jeunes enfants.

Lion’s Club : le gouverneur du district 403 B 1 va plancher sur l’éducation de la petite enfanceEn effet, les Lions offrent aux jeunes du monde entier en général et à ceux du Congo en particulier, individuellement ou collectivement, des perspectives de réussite, d’apprentissage, de contribution et de service, en parrainant des activités considérées comme pratiques d’excellence pour l’épanouissement des jeunes. De nombreux programmes aident les Lions à répondre aux besoins des jeunes.

« Le Lion’s Club œuvre pour la sauvegarde de la vie, la protection de l’environnement, l’action contre la faim, la lutte contre le diabète et le cancer infantile. Ce programme est appliqué par tous les Lions au monde. Cependant, chaque gouverneur a le droit d’apporter sa touche personnelle au programme du siège. Ma touche personnelle est une action vers la petite enfance, de la naissance à cinq ans, dans le domaine de l’école maternelle », a indiqué Aïssata Moussa.    

Lion’s Club : le gouverneur du district 403 B 1 va plancher sur l’éducation de la petite enfanceLe Lion’s Club est partout présent dans plus de 200 pays et aires géographiques du monde. Par ailleurs, le district 403 B 1 du Lion’s Club regroupant huit pays d’Afrique centrale notamment le Congo, l’Angola, le Cameroun, le Tchad, le Djibouti, le Gabon et la Guinée-équatoriale, mène plusieurs actions humanitaires.

« La principale mission du Lion’s Club, c’est de combattre la misère. De venir en aide aux démunis de la communauté. On dit que partout où il y a besoin, il y a un lion. Nous sommes disposés à apporter du soulagement aux populations. En bref, le tout se résume par notre devise : nous servons », a ajouté Aïssata Moussa.

La rencontre entre les deux personnalités a été également une occasion de présenter mutuellement leurs civilités, un ensemble de règles de vie en communauté telles que le respect d’autrui, la politesse ou la courtoisie.

« En tant qu’une de ces administrées, nous sommes venues présenter nos civilités au maire de Brazzaville. Nous sommes venus féliciter le maire pour son appui au Lion’s Club international ici à Brazzaville. Nous travaillons dans sa communauté et dirigeons nos actions vers les citadins de cette ville », a-t-elle conclu.

Légendes et crédits photo : 

1-Une vue globale lors de l’audience (adiac) 2-Poignet de main entre les deux personnalités (adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire