Linafoot/Play-Off : V.Club victime des violences des supporters de Sanga Balende

0

La tension a été à son comble lors du choc de la 13e journée entre les deux équipes, au stade Kashala-Bonzola de Mbuji-Mayi.

La veille du match, pendant que V.Club s’entraînait dans le tout neuf stade du chef-lieu du Kasaï oriental, des supporters des Anges et Saints ont littéralement agressé sa délégation. Deux membres ont été blessés et acheminés à l’hôpital par le secrétaire du club, Esabe. Aucun joueur n’a été touché et le coach Florent Ibenge, qui s’investit dans la lutte contre les violences dans les stades, a fermement choisi de continuer la séance d’entraînement.

Le 27 juin, lorsque les joueurs de V.Club sont arrivés au stade, les supporters sont revenus à la charge pour les tabasser. Aussi ont-ils provoqué des troubles dans le stade Kashal-Bonzola avant le coup d’envoi de la partie. L’on rapporte qu’à 30 mètres du stade, les éléments de l’ordre ont balancé des grenades lacrymogènes pendant que les joueurs et le staff technique de V.Club entraient sur l’aire de jeu pour le réchauffement. Dans ce tohu-bohu, indique un témoin présent au stade, le petit frère du président de la section football, le colonel Tshisekedi, a été battu par les supporters en furie. « J’ai fait part aux dirigeants de la Linafoot sur le mauvais traitement réservé à V.Club à son arrivée au stade Kashala-Bonzola de Mbuji-Mayi avec des images à l’appui. Le délégué officiel de la Ligue sur place a confirmé cet acharnement », a confié, au Courrier de Kinshasa, un membre de la délégation de V.Club.

Pourtant, un jour avant la rencontre, Me Alain Makengo, président de la Ligue sportive pour la défense et la promotion des droits de l’homme (Lisped),  a appelé les supporters des deux équipes au fair-play et à la non-violence. « C’est un match comme tout autre, mais avec un enjeu particulier qui est la recherche du leadership du championnat. Sanga Balende est invaincu sur son terrain et V.Club est dans une dynamique avec son slogan de trois points par match », déclarait le président de la Lisped en rapport avec ce choc.

Et d’ajouter : « Mais au-delà de toutes ces motivations, que l’esprit sportif règne. Nous voulons que tout se passe dans un esprit de fair-play, de la non-violence et que le meilleur l’emporte. Nous ne voulons pas assister à des scénarios macabres. On n’a pas besoin de biceps de gens sur le terrain, mais du spectacle, du beau football. Et que les arbitres du jour ne gâchent pas la fête ».

La commission de gestion de la Linafoot prendra sans doute des mesures drastiques afin de taire ces velléités de certains supporters qui sont des fauteurs de troubles dans les stades à travers le pays. Rappelons que lors de la première confrontation entre les deux équipes, V.Club s’était incliné à domicile à Kinshasa par zéro but à deux.

Légendes et crédits photo : 

Des violences des supporters au stade Tata-Raphaël, à Kinshasa

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire