Linafoot : Constant Omari annonce son come-back

0

Le président de la Fecofa a profité de l’occasion pour féliciter l’AS V.Club, vainqueur de la 23ème édition du championnat d’élite.

De Zurich où il se trouve, le président de la Fédération congolaise de football association (Fecofa), Constant Omari Selemani s’est finalement prononcé sur le vainqueur du championnat national de football (Linafoot). Dans sa correspondance du 7 août, le patron du sport roi de la RDC s’est montré bref en ne félicitant que l’AS V.Club pour son sacre en 23ème édition.

Pour Constant Omari, l’AS Vita Club a été sacré champion de RD Congo 2018 depuis 2015, et il était normal qu’il reçoive le satisfecit du président de l’organe faitier du football congolais. « Je tiens à adresser mes chaleureuses félicitations à ce club pour ce titre – le premier depuis 2015 ». 

« Au nom de toute la communauté du football, j’aimerai également remercier l’AS Vita Club et votre Fédération de nous aider à véhiculer le message positif du football », a-t-il lancé aux moscovites ainsi qu’à tous les sportifs congolais.

UN MESSAGE D’ESPOIR POUR LE COMITE DE LA FECOFA

C’est depuis le 19 avril de cette année que le président du COMEX de la FECOFA séjourne à l’extérieur de son pays, la RDC. Après plus de trois mois passés entre deux avions, en raison de son agenda très chargé au regard de ses tâches comme membre du conseil de la FIFA et 2ème vice-président de la CAF, Constant Omari aura donc manqué à ses collaborateurs. « Je reste à votre écoute et me réjouis de pouvoir vous rencontrer bientôt », est sans doute la petite phrase de son message mais la plus rassurante.

Pour rappel, ce responsable sportif et quelques-uns de ses collaborateurs à savoir Théobald Binamungu et Roger Bondembe étaient accusés d’une série de détournements présumés des fonds publics versés pour le sport national, notamment le football. L’affaire avait été portée devant le parquet par Luzolo Bambi Lessa, Conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme.

Un jour après sa relaxation, le président de la Fédération congolaise de football avait voyagé à destination d’Atlanta, aux États-Unis, pour des raisons de santé. Avant de prendre l’avion, l’ »homme moderne » a répondu à une nouvelle invitation du parquet de Matete dans les premières heures. Juste après, ses deux collaborateurs et le secrétaire général aux Sports, Barthelémy OKito avaient également été acquittés. 

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire