Ligue des Champions : la CAF sous pression

0

C’est ce mercredi que la CAF devrait se prononcer sur l’issue à donner à la finale de la Ligue des Champions après les incidents qui ont conduit à l’arrêt du match et à la désignation de l’Espérance de Tunis comme vainqueur.

La Confédération africaine de football sous pression. L’instance dirigeante du football africain doit donner sa décision sur la finale ratée de la Ligue des Champions vendredi dernier entre l’Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca. Un verdict très attendu par le monde du football, principalement par les supporters des deux clubs.

Quelques dizaines d’entre eux ont manifesté mardi 4 juin 2019 à Paris devant l’hôtel où la structure dirigée par Ahmad Ahmad tient son comité d’urgence. Mais du côté tunisiens, la position est claire : pas question de rejouer le match encore moins de retirer à leur équipe le trophée après qu’elle a été déclarée vainqueur par la CAF. « Nous ne sommes pas heureux parce que dans les règles de la FIFA, l’arbitre a soufflé et a déclaré que l’Espérance était le champion, et c’est tout. C’est comme ça. Nous ne rejouerons pas le match ou ne regarderons aucune autre vidéo. », prévient Khaled Abichou, supporter de l’Espérance de Tunis.

Les supporters du WAC pour un remake

Un avis forcément différent de celui des supporters du Wydad de Casablanca qui crient toujours au scandale après les événements qui ont entaché la finale. Les Marocains espèrent, de fait, une reprise du match et peu importe l’endroit. « Nous ne sommes pas des voleurs. Nous ne voulons même pas gagner la Coupe d’Afrique de cette façon. Si nous devons rejouer le match en Algérie, nous le ferons. Avec des arbitres européens, que ce soit en Algérie, à Dubaï ou en France. Avec de vraies règles, avec de vrais arbitres, pas des personnes corrompues, c’est tout ce que nous voulons. », plaide Nabil Aoujil.

À l’origine de cette situation, le refus des joueurs du Wydad de Casablanca de reprendre le match après qu’un but leur a été refusé par l’arbitre pour une position de hors-jeu inexistant. Mais c’est surtout un bug de la VAR qui a exaspéré les Marocains qui, à l’aller déjà, s‘étaient sentis léser par l’arbitrage après l’invalidation d’un but par la même vidéo. Initialement prévue mardi avant d‘être reportée, la décision de la CAF est attendue ce mercredi.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire