Libération des prisonniers politiques : Diomi et Diongo s’impatientent

0

Les prisonniers politiques Eugène Diomi Ndongala et Franck Diongo sont toujours en prison, 12 jours après l’investiture de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pourtant, avant et pendant sa campagne électorale, le président de la République avait promis de libérer les prisonniers et détenus politiques une fois élu.

Le 24 janvier 2019, lors de son discours d’investiture, « Fatshi » a réitéré la même promesse, sous les applaudissements du public.

Malheureusement, jusqu’à ce jour, aucune mesure n’est prise dans ce sens. Il y a de cela quelques jours, le secrétaire général du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) a tiré la sonnette d’alarme pour demander au chef de l’État de libérer son leader.

Lundi 4 février, Eugène Diomi Ndongala a publié un tweet annonçant la visite de son frère Jean-Claude Muyambo, bénéficiaire de la grâce présidentielle du 29 décembre 2018.

« L’alternance sans changement est comme préparer la table sans avoir cuisiné. Les convives congolais ont soif et faim du changement. Ils ont voté pour une alternative politique, et certainement pas pour la continuité… une lutte qui, pour moi, se poursuit encore… », publie Diomi dans son compte tweeter.

Visiblement, Diomi et Diongo s’impatientent déjà. Surtout que Fatshi connaît parfaitement bien leurs dossiers, et qu’il ne suffit que d’une instruction au ministre de la Justice pour que le processus de leur libération soit déclenché. En plus, le nouveau président a déjà pris d’autres décisions pour décanter des situations ça et là, ou mettre fin au désordre ailleurs.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire