L’ex-ministre Lambert Mende brièvement interpellé à son domicile (vidéo)

0

L’ancien porte-parole du gouvernement, député élu et candidat au poste de gouverneur du Sankuru, était chez lui dans le quartier GB de la capitale Kinshasa quand quatre voitures ont fait irruption dans sa parcelle. A leur bord, toujours selon ses proches, des individus se présentant comme des policiers et des militaires qui l’ont amené avec eux sans préciser le motif de cette interpellation. Du côté du gouvernement, on assure qu’il s’agit d’un « malentendu ».

« Lambert Mendé a été simplement convoqué et pas arrêté par un général qui s’occupe des renseignements de la police au sujet d’une histoire de diamant », assure le vice-ministre en charge de l’Intérieur, Basile Olongo. Selon ce membre du gouvernement, il devrait être bien de retour à son domicile.

Lambert Mende a pu regagner son domicile en fin d’après-midi et promet de porter plainte à cause de la brutalité avec laquelle il a été interpellé, et du mépris et de l’ignorance de son immunité parlementaire.

Sa femme se dit très choquée et évoque l’immunité parlementaire de son mari. Du côté de la présidence, du gouvernement, comme des services de sécurité, on assure, dans les premières minutes, ne rien savoir de ce dossier.

Mais peu à peu, les langues se délient. Un groupe de creuseurs du Sankuru, la province natale de Lambert Mende, lui avait ramené un diamant de 87 carats. L’ancien ministre est alors revenu à Kinshasa avec les creuseurs et ce beau diamant. Il assure avoir été un simple intermédiaire et avoir cherché à assister ses administrés pour préserver leurs intérêts.

Selon lui, le ministre intérimaire de l’Intérieur Basile Olongo aurait réclamé que le diamant lui soit remis. Pour l’ancien porte-parole, il s’agit là d’un règlement de comptes avec Basile Olongo puisque leurs partis, dit-il, sont rivaux dans le Sankuru. Il promet des poursuites.

Du côté du ministre Basile Olongo , on assure qu’il s’agit d’un « malentendu ». Lambert Mendé a été « simplement convoqué et pas arrêté par un général qui s’occupe des renseignements de la police au sujet de cette histoire de diamant », assure le ministre intérimaire en charge de l’Intérieur. Basile Olongo dément toute implication de sa part.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire