Les rendez-vous manqués

0

L’Afro-basket 2017 et la mise en place de la Fédération congolaise de Taekwondo sont les principaux ratés de la première saison sportive de l’olympiade en cours.

Les rendez-vous manquésEn ce mois d’août, Brazzaville devait accueillir la jeunesse africaine de basketball à l’occasion de la 29ème édition de l’Afro-basket. Les contraintes financières n’ont pas permis au Congo d’abriter la compétition continentale. Le pays, pourtant nanti d’infrastructures sportives de pointe, s’est en effet désisté. En conséquence, plus d’un milliard d’amende avec une suspension à durée indéterminée lui a été infligée par la Fiba-Afrique. Le basketball congolais connaitra ainsi un passage à vide au moment où le nombre des Diables rouges à l’étranger s’accroît. Vigny Okouo, champion d’Espagne cette saison, Cédric Béléméné à Miami (USA), Romaric Béléméné en Espagne aussi pour ne citer que ceux-là.

Le président de la Fédération congolaise de basketball (Fecoket), Bruno Jean Richard Itoua, se montre optimiste et rassure. « La fédération va s’employer à emmener ce potentiel de jeunes talents au plus haut niveau », promet-il. Des compétitions au niveau local, des clinics que projette organiser la Fecoket n’auront malheureusement pas le même niveau de compétitivité qu’une Coupe d’Afrique qui pouvait permettre à cette génération montante de basketteurs de croître en maturité et en expérience.

Taekwondo

Dans deux mois, la discipline totalisera une année sans structure dirigeante. En octobre 2016, en effet, lors du renouvellement des fédérations sportives nationales, des bagarres avaient éclaté entre les taekwondoins acquis à la cause des candidats à la présidence de la fédération. Principalement Rock Popossi (qui avait déjà dirigé ladite fédération de 2008 à 2013) et Thomas Moutala (secrétaire général adjoint du bureau sortant). L’élection a été annulée. Depuis plus rien. Aucune information de la part des autorités sportives. Pas de reprogrammation de l’assemblée générale élective non plus. Le bout du tunnel n’est pas perceptible. Le taekwondo congolais a déjà un retard d’une année dans le cadre de l’olympiade 2017-2020.

Attention : par le passé, le judo avait totalisé quatre ans sans fédération. Pas de compétitions nationales officielles, pas de compétitions internationales à cette époque-là. Conséquence : le niveau de nombreux judokas avait régressé. Aujourd’hui la remontée est difficile comme en témoignent les résultats négatifs dans divers rendez-vous. C’est dans cette même situation que le taekwondo congolais se trouve depuis plusieurs mois.

Football :

  • Après une brillante CAN en Guinée-Equatoriale, les Diables rouges n’ont pas pu obtenir le ticket de la CAN Gabon 2017. La qualification a glissé entre leurs doigts lors des deux dernières journées des éliminatoires.
  • Unique pays francophone à avoir remporté deux fois consécutives le tournoi de football de la Francophonie, les Diables rouges ont été éliminés dès le premier tour de la 8ème édition de ces Jeux disputés du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan en Côte d’ivoire.
  • L’élimination prématurée des clubs congolais : AC Léopards de Dolisie, Diables noirs, Cara et Etoile du Congo aux compétitions interclubs de la CAF.

 

Légendes et crédits photo : 

Photo : une rencontre de basketball

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire