les principaux événements survenus en Afrique au cours des dernières 24 heures

0

L’Afrique en bref du lundi 24 avril à 15H00 GMT

Afrique |  actualité

Paris, FRANCE | AFP | 24/04/2017 17:16 UTC+2

 
 

 

RDCongo-enquête-homicide

 

Kinshasa – Les autorités congolaises ont présenté lundi à la presse une vidéo montrant ce qu’elles estiment être l’assassinat de deux experts de l’ONU tués en mars au Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo.

La vidéo d’environ deux minutes montre un homme et une femme blancs, qui correspondent au signalement des deux experts, Michael Sharp (Américain) et Zaida Catalan (de double nationalité suédoise et chilienne) entourés par sept personnes parlant tshiluba, la langue dominante au Kasaï, coiffés de bandeaux rouges et armés de machettes, de bâtons, et pour l’un d’un fusil hors d’âge.

Le colonel Pierre-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police congolaise, a déclaré que les autorités avaient mis la main sur cette vidéo « grâce à la perspicacité de la police scientifique ».

Afrique-paludisme

Nairobi- L’Organisation mondiale de la santé(OMS) ambitionne de vacciner au moins 360.000 enfants africains contre le paludisme d’ici à 2020, un premier test grandeur nature pour le vaccin le plus avancé mais à l’efficacité limitée contre cette maladie, qui tue chaque année des centaines de milliers d’Africains.

L’Afrique est de très loin le continent le plus touché par le paludisme, comptant pour 92% des 429.000 personnes tuées dans le monde en 2015 par cette maladie transmise par des moustiques et également appelée malaria, selon des chiffres de l’OMS.

Angola-élections

Luanda- Le Conseil de la République angolaise, dirigé par le président José Eduardo dos Santos, a fixé au 23 août prochain la date des élections générales, qui doivent marquer la fin du règne de trente-huit ans du chef de l’Etat sortant à la tête du pays.

Le chef de l’Etat doit maintenant formellement convoquer les 9,6 millions d’électeurs angolais.

Cameroun-armée

Yaoundé – Trois militaires camerounais participant à la guerre contre les islamistes de Boko Haram au nord du Cameroun ont été tués lundi et cinq autres blessés dans l’explosion d’une mine, a appris l’AFP, de sources sécuritaires.

Depuis que le Cameroun est en guerre contre Boko Haram, de nombreux militaires ont été tués dans l’explosion de mines posées par les islamistes de de ce groupe terroriste, mouvement insurrectionnel originaire du nord-est du Nigeria mais dont les violences s’étendent aux pays voisins.

Nigeria-attentat

Kano – Quatre personnes ont été tuées lundi dans deux attentats-suicides à la périphérie de Maiduguri, le berceau du groupe islamiste Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté des membres des milices civiles.

Capitale de l’Etat du Borno, Maiduguri est le berceau de Boko Haram, dont une faction est affiliée au groupe Etat islamique. La rébellion et sa répression ont fait plus de 20.000 morts, 2,6 millions de déplacés depuis son début en 2009.

AfSud-procès-crime

Le Cap – Le fils d’une riche famille de la région du Cap a nié lundi avoir massacré ses parents et son frère à coups de hache, au premier jour d’un procès pour meurtre au coeur des beaux quartiers sud-africains qui passionne le pays.

Le 27 janvier 2015 au petit matin, les corps sans vie de Martin, Teresa et Rudi van Breda sont retrouvés dans leur luxueuse propriété de Stellenbosch, la capitale sud-africaine du vin. Parmi les deux membres de la famille qui ont survécu au carnage, Henri van Breda, 20 ans, donne une version des faits très vite mise en doute. Faute de preuves flagrantes, il ne sera inculpé qu’un an et demi plus tard.

Sahel-jihadistes-USA-France

Djibouti – Les Etats-Unis comptent sur la France pour continuer ses opérations contre les réseaux extrémistes au Sahel après ses élections, a déclaré dimanche à Djibouti le secrétaire américain à la Défense, Jim Mattis.

Les Français « ont toujours prouvé qu’ils étaient là quand il fallait faire face » aux réseaux extrémistes, a déclaré M. Mattis. Leurs forces sont « parmi les plus professionnelles, les plus capables (…) dans ce genre de combat et « connaissent bien la région ».

Les Etats-Unis soutiennent l’opération militaire française Barkhane dans cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Tchad, Niger, Burkina Faso), laissant à la France la tâche de mener le combat contre les groupes islamistes radicaux dans cette région avec les alliés africains.

Afsud-corruption

Johannesburg- Le vice-président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a réclamé dimanche la mise en place d’une commission d’enquête sur les allégations de corruption au sommet de l’Etat, comme l’avait recommandé la médiatrice de la République dans un rapport explosif, en novembre dernier.

« Nous devons être honnêtes et assez courageux pour affronter la corruption au sommet de l’Etat. Je soutiens la mise en place d’une commission d’enquête », a lancé M. Ramaphosa lors d’un hommage à l’icône anti-apartheid, Chris Hani, assassiné en 1993. Cyril Ramaphosa fait partie des favoris pour succéder à M. Zuma à la tête du parti à la fin de l’année, un scrutin clé qui désignera le chef de file de l’ANC pour les prochaines élections générales de 2019.

 

 		
les principaux événements survenus en Afrique au cours des dernières 24 heures

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire