Les parcs des Virunga et de la Salonga renferment du pétrole évalué à plus d’un 1 milliard USD

0

Les parcs des Virunga et de la Salonga renferment, en plus de la biodiversité, du pétrole qui peut aussi rapporter des revenus évalués à plus d’un milliard des dollars américains à l’Etat congolais si toutes les conditions sont réunies, a rapporté samedi à l’ACP, Jean de Dieu Minengu, vice-doyen de la faculté des sciences agronomiques de l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Le Pr Minengu s’exprimait en marge des communications, organisées jeudi dernier par sa faculté sur le projet d’exploitation du pétrole dans les parcs des Virunga et de la Salonga dont le thème est : « le projet d’exploitation du pétrole aux parcs nationaux des Virunga et de la Salonga : analyse des enjeux socio-économiques et pistes de solution ».

Selon lui, la  protection de ces deux parcs s’avère donc indispensable car de nombreuses activités sont liées à cet écosystème.

Il a relevé qu’en comparaison au tourisme dans le parc des Virunga, l’exploitation du pétrole rapporterait près 30 millions USD par an, un chiffre inférieur aux recettes actuelles de 50 millions USD réalisées dans les conditions d’insécurité.

Quant au parc de la Salonga, a-t-il dit, les participants recommandent au gouvernement de rendre ce site viable en favorisant l’accessibilité, les conditions d’accueil et la sécurité.

Pour le Pr Minengu, les parcs nationaux des Virunga et de la Salonga font partie du patrimoine de l’humanité, il n’est pas aisé pour la RDC, de revenir sur ces engagements internationaux, en autorisant l’exploitation du pétrole par la désaffection d’une partie de ces sites.

Il a affirmé que des études exploratoires et la production du pétrole peuvent se faire en dehors des sites dédiés à la conservation et surtout pas dans les aires inscrites sur la liste du patrimoine mondial. Et d’ajouter qu’un rapport détaillé de cette conférence sera publiée dans les prochains jours et transmis aux autorités compétentes.

La faculté a remercié les intervenants, les experts de la société civile, les étudiants, les enseignants (Assistants, Chefs de Travaux et Professeurs), et les délégués des ONG pour leur participation à cette activité scientifique.

Il a souhaité qu’une  étude minutieuse d’analyse des avantages comparatifs socio-économiques et environnementaux doit être menée sur ces projets avant de prendre une décision définitive.

Cette conférence qui a rassemblé plus de 100 chercheurs a eu pour objectif d’analyser les enjeux socioéconomiques et environnementaux liés à l’exploitation du pétrole aux parcs des Virunga et de la Salongo et de faire des propositions scientifiques réalistes sur base des avantages comparatifs.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire