Les mesures de sécurité qui auraient pu sauver les passagers des deux Boeing 737 MAX étaient en option

0

Les scandales concernant les écrasements des vols JT610 de Lion Air et ET302 d’Ethopian Airlines continuent de s’accumuler. Nous apprenons aujourd’hui que deux des systèmes de sécurité qui auraient pu éviter aux Boeing 737 MAX de piquer du nez peu après leurs décollages étaient vendus en option par le constructeur aéronautique américain.

Il paraît de plus en plus clair que les sondes des deux avions étaient non seulement défectueuses, mais que de plus, les fonctionnalités qui auraient permis aux pilotes de redresser la situation étaient vendues en option. Lion Air et Ethiopian n’ont pas estimé nécessaire de les acheter, avec les conséquences que l’on sait.

Les systèmes en question sont tout d’abord un témoin lumineux indiquant une différence dans les résultats des deux capteurs d’incidence. En l’absence de celui-ci, et à cause d’un résultat faussé (de près de 20 degrés), l’appareil a enclenché la procédure d’activation du logiciel Maneuvering Characteristics Augmentation System (MCAS), ce qui a provoqué la perte de l’équipage et de ses passagers. Boeing va déployer une mise à jour pour activer cet indicateur lumineux pour tous les 737 MAX, sans surcoût. Malgré cette mesure, Boeing sera très probablement poursuivi devant les tribunaux. On reproche à la compagnie d’avoir hâté le processus d’homologation (pour mettre son appareil sur le marché le plus vite possible), et de s’être attribué des certificats de sécurité sans avoir correctement testé leur avion.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire