Les Kinois saluent la libération des prisonniers politiques et espèrent en l’instauration de l’Etat de droit

0

700 prisonniers dont l’opposant Franck Diongo et Firmin Yangambi (le défenseur des droits de l’homme) ont bénéficié d’une grâce du président de la République, Félix Tshisekedi. L’annonce de la remise en liberté de ces prisonniers a été saluée par l’opinion publique.

Pour Christophe Muleka (enseignant), le président de la République « a dit, il a fait ». Ils pensent que la libération des prisonniers politiques augure l’installation d’un véritable Etat de droit en République démocratique du Congo.

« Je constate qu’il est un homme de parole. Il avait fait la promesse de libérer les prisonniers politiques lors de sa campagne électorale. Il vient de le faire, bravo. Je souhaite que cela ne s’arrête pas là qu’il transforme vraiment le pays en un Etat où tout le monde peut s’exprimer en toute liberté sans être inquiété. Je pense que ça sera une chose », salue ce kinois.

« Nous sommes ravis d’apprendre cela, c’est une preuve que le pays est en pleine mutation. La plupart de ces gens, ont été arrêté injustement. Certains parce qu’ils réclamaient la tenue des élections. Les libérer, je pense à mon avis est un signal fort qui démontre la rupture avec le régime passé », ajoute madame Hélène Landu, agent à la Régideso.

Outre ces Kinois, plusieurs acteurs de la société civile ont salué l’ordonnance du président de la République à l’image du porte-parole du Comité laïc de coordination (CLC), Moise Tshiombela qui invite le chef de l’Etat à faire « davantage ».

« Nous saluons cette initiative et nous encourageons le Chef à continuer d’en faire davantage, s’il y a encore d’autres cas qui persistent de telle manière que nous puissions trouver la solution globale et nous parlons développement et reconstruction de notre pays », a-t-il déclaré.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire