Les évêques au Cameroun rejettent la thèse de la noyade de Mgr Bala

0

L’église catholique a, au cours d’un point de presse organisé samedi au siège de la conférence épiscopale nationale du Cameroun, pris le contre-pied du gouvernement camerounais sur « la probable noyade de l’évêque de Bafia », Mgr Jean-Marie Benoît Bala.

Le président de la conférence épiscopale, Mgr Samuel Kleda, a indiqué à la presse au sujet du décès de l’évêque de Bafia que les évêques du Cameroun avaient leur position.

Cette position en rappel, écarte la thèse du suicide de l’évêque.

Mgr Bala « a été assassiné brutalement « , a souligné Mgr Kleda.

Les évêques avaient soutenu cette thèse dans une déclaration rendue publique le 14 juin 2017, à l’issue d’une assemblée extraordinaire de la conférence épiscopale nationale du Cameroun.

Jean Fils Ntamack, le procureur général près de la cour d’appel du centre, avait, dans un communiqué se référant au rapport des autopsies, indiqué qu’il n’y avait pas de traces de violence sur le corps du défunt évêque et que Mgr serait bien mort par noyade.

Le procureur général Ntamack avait mentionné que le corps de l’évêque de Bafia avait été remis aux autorités religieuses aux fins d’inhumation.

Mgr Kleda n’a pas précisé si l’église a réceptionné la dépouille. Il a simplement déclaré qu’ « un corps ne disparaît pas sans dire plus.

La nouvelle sortie médiatique du président de la conférence épiscopale nationale du Cameroun, s’est faite en prélude aux travaux de l’association des conférences épiscopales de la région d’Afrique centrale, qui tient sa 11ème assemblée plénière au Cameroun, à Yaoundé, du 08 au 16 juillet, sous le thème « L’œcuménisme et le dialogue interreligieux en Afrique Centrale « .

Le 02 juin 2017, la dépouille de l’évêque de Bafia avait été retrouvée dans les eaux dans le village Tsang trois jours après sa disparition.

Un seul indice présageait « qu’il était dans l’eau » : les écrits du défunt retrouvés dans sa voiture sur le pont d’Ebebda, à 80 km de Yaoundé.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire