Les étudiants de Révérend Kim promettent de saisir Félix Tshisekedi

0

La communauté estudiantine de l’Université Révérend Kim promet de saisir, dans les jours à venir, le chef de  l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Raison ? Demander au président de pouvoir reprendre une des concessions de leur institution universitaire occupée « illégalement » par l’ancien commissaire provincial de la Police/ville de Kinshasa, Célestin Kanyama.

L’annonce a été faite récemment par le coordonateur des étudiants de cette alma mater qui, d’une manière ferme, exprime le vœu de tous ses amis de récupérer leur parcelle située dans la commune de la Gombe. « Cette fois-ci, nous comptons saisir le chef de l’Etat après que toute la procédure judiciaire a été épuisée, afin d’obtenir le déguerpissement de Célestin Kanyama, qui occupe de manière illicite notre concession sise avenue Uvira, 56 dans la commune de la Gombe ». 

Cet officier supérieur de la police, déclarent les étudiants, leur aurait préjudicié depuis 2014, en occupant leur concession parcellaire destinée à abriter la clinique universitaire Révérend Kim. En date du 10 août 2017, rappellent-ils, un réquisitoire des forces de l’ordre avait été signé sur instruction de l’officier du ministère public près le tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe, requérant le commissaire provincial de la police de mettre à sa disposition des agents, pour assister les huissiers dans l’exécution du jugement RC.114.319/RH.53.275. Lequel jugement  avait été rendu afin de procéder au déguerpissement de cette parcelle située sur l’avenue Uvira 56 et qui porte le numéro 3071 du plan cadastral de la commune de la Gombe.

Toujours dans le même cadre, en décembre 2018, l’ancien commissaire provincial de la ville de Kinshasa aurait été saisi par le commissaire divisionnaire principal de la PNC Kinshasa, à travers une correspondance n° 2159/PNC/CG/COMDT/2018. « Je vous demande de prendre des dispositions avec le Révérend Kim, qui me lit en copie, en votre qualité de commissaire divisionnaire, pour vous éviter à vous et à la police nationale congolaise d’être impliqués dans une situation qui n’honorera ni l’un, ni l’autre. En effet, en votre qualité du haut représentant du service de l’ordre, il convient de vous soumettre aux décisions judiciaires rendues par les cours et tribunaux », avait calligraphié le général Dieudonné Amuli. Les étudiants de l’Université Révérend Kim demandent l’implication personnelle du Chef de l’Etat dans ce dossier afin de redorer l’image de la justice du pays et faire respecter les lois de la République.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire