Les États-Unis disent adieu à George H. Bush

0

Les obsèques d’État de l’ancien président américain George Bush se sont tenues mercredi 5 décembre 2018, à Washington. Une partie du personnel politique américain y a assisté.

Au premier rang dans la Cathédrale nationale de Washington, Donald et Melania Trump ont suivi la cérémonie des obsèques d’État de George H.W. Bush aux côtés des trois ex-présidents démocrates, Barack Obama, Bill Clinton et Jimmy Carter, et de leurs épouses Michelle Obama, Hillary Clinton et Rosalynn Carter. Le président républicain a salué les Obama, assis juste à côté, mais pas les Clinton et Carter, assis plus loin. Hillary Clinton, son ex-adversaire à la présidentielle, n’a pas même échangé un regard avec lui, mais s’est entretenue chaleureusement avec le vice-président Mike Pence.

C’est en homme résolu mais humble et maniant l’autodérision que George H. W. Bush est apparu au travers des mots de ses proches, dont l’ancien Premier ministre canadien Brian Mulroney, oscillant entre grande émotion et éclats de rire. Dans un discours personnel conclu par des larmes, son fils George W. Bush, 43e président des États-Unis, a salué la mémoire d’un «grand président», «un diplomate exceptionnellement talentueux», un homme «généreux». «Ta grande morale, ta sincérité et grandeur d’âme resteront avec nous pour toujours», a-t-il déclaré.

Heure de l’apaisement

Le Prince Charles, la chancelière allemande Angela Merkel, le roi de Jordanie Abdallah II et la reine Rania, le président polonais Andrzej Duda accompagné de Lech Walesa, ainsi que plusieurs autres dignitaires étrangers faisaient partie des invités. Donald Trump n’a pas pris la parole durant la cérémonie. Mais depuis le décès, vendredi, à 94 ans, de George H.W. Bush, l’actuel occupant de la Maison-Blanche multiplie les signes de respect. Au Canada voisin, le drapeau a été mis en berne au Parlement. Le Conseil de sécurité de l’ONU a respecté une minute de silence.

Issu d’une riche famille de la Nouvelle-Angleterre, M. Bush fut le dernier président américain (1989-1993) de la guerre froide et mena la coalition internationale pendant la guerre du Golfe. Puis il fut nettement battu en 1992 par Bill Clinton. En cette journée de deuil national, où l’heure semblait bien être à l’apaisement, la plupart des administrations et Wall Street étaient fermées. Les votes au Congrès ainsi que les débats à la Cour suprême ont été repoussés. Une telle trêve est rare dans une actualité politique américaine tendue, où domine un ton acerbe.


La président Donald Trump était présent, tout comme ses prédécesseurs Barack Obama et Bill Clinton, accompagnés de leurs épouses respectives.


George W Bush, également ancien président américain, a bien sûr rendu hommage à son père.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire