Les catholiques célèbrent le retrait du président Kabila par une messe

0

En République démocratique du Congo (RDC), le Comité laïc de coordination (CLC) a organisé mardi 14 août 2018 une messe à la paroisse Saint-Joseph du quartier Matonge à Kinshasa pour avoir obtenu la non-candidature de Joseph Kabila à la présidentielle du 23 décembre.

Plusieurs centaines de personnes ont assisté à cette messe dite d’« action de grâce » à la paroisse Saint-Joseph du quartier de Matonge, à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) pour célébrer l’annonce de Joseph Kabila de ne pas briguer de troisième mandat à la tête du pays.

Dans son message du haut de l’estrade, Isidore Ndaywel, cadre du Comité laïc de coordination (CLC) a expliqué que pour les laïcs catholiques, le combat pour l’alternance à la tête du pays n’était pas encore gagné. « On fait un retrait de deuil, mais pourtant la douleur demeure, a-t-il déclaré. C’est reconnaître que l’on peut reprendre des forces pour aller de l’avant. Nous le faisons dans le contexte chrétien qui veut qu’à un moment donné, on puisse dire : merci Dieu, vous m’avez permis de faire ce qui a été possible ».

« Martyrs de la démocratie »

Le CLC a aussi rendu un hommage appuyé aux personnes tuées pendant les manifestations. Il promet également de prendre soin des familles des victimes considérées « comme les martyrs de la démocratie »: « Ils ont emporté un peu de nous. Le CLC a pris l’engagement de vraiment s’occuper des familles lorsque nous serons un peu plus libres ».

Le CLC estime que beaucoup restent à faire pour obtenir des élections crédibles : « Le fichier, ça ne va pas. La machine à voter, on ne devrait même plus en parler dans la mesure où l’électorat n’en veut pas. Et troisièmement, c’est grave : il y a des candidats qui sont empêchés de candidater ». Selon Isidore Ndaywel, plusieurs options sont sur la table du CLC pour maintenir la pression sur les autorités congolaises.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire