Léonard Shé Okitundu : « Nous ne sommes pas contre la solidarité internationale »

0

Réagissant après la conférence des donateurs internationaux, le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement est le représentant légitime du peuple congolais au nom duquel cette rencontre a été organisée et, à ce titre, ne peut être écarté dans la concrétisation du projet humanitaire en veillant à ce que l’aide arrive effectivement à ses bénéficiaires

La République démocratique du Congo (RDC) n’a pas été présente à la conférence des donateurs internationaux qui s’est déroulée le 13 avril à Genève, en Suisse. Une absence qui a fait jaser dans l’opinion jusqu’ à présenter les autorités du pays comme insensibles à la souffrance du peuple. À présent que les jeux sont clairs et que les donateurs se sont engagés pour un financement de l’ordre de cinq cent vingt-huit millions de dollars, le gouvernement de la RDC croit le moment propice pour entrer en selle et s’impliquer dans la dynamique enclenchée en Suisse. « Les fonds ont été mobilisés. Maintenant, on doit associer le gouvernement de la RDC pour actionner cette aide. Sinon, nous allons tirer les conséquences », a déclaré le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères, dans une interview accordée à actualités.cd. 

Contrairement à certaines allégations, Léonard Shé Okitundu a tenu à préciser que le boycott de la RDC de la conférence de Genève tient au fait que les organisateurs n’avaient pas songé associer les autorités nationales en amont. « Nous ne sommes pas contre la solidarité internationale. Nous avons refusé de participer à cette conférence parce que nous n’avons pas été associés dès le départ. Tous les instruments internationaux demandent que les États concernés soient impliqués pour ce qui concerne l’aide humanitaire. Cela n’a pas été le cas pour la RDC. Nous avons exigé le respect et la considération », a-t-il expliqué.

 

      

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire