Le Sénat s’inquiète de la détérioration du climat des affaires en RDC

0

Le Sénat congolais est très préoccupé par l’état actuel du climat des affaires en République Démocratique du Congo. Selon le numéro un de la Chambre haute du Parlement, Léon Kengo wa Dondo, qui l’a fait savoir la semaine dernière, l’économie congolaise se meurt et a besoin d’être boostée pour ouvrir l’espace au développement et améliorer les conditions de vie de la population. Le Président du Sénat s’est dit inquiet de la situation économique que traverse actuellement le pays, surtout en cette période de processus électoral.

Il a fait savoir que les perspectives projetées par le Fonds Monétaire International (FMI) depuis le mois de janvier 2018 indiquent un taux de croissance du PIB (Produit Intérieur Brut) de 3,9 %, alors qu’il était de 3,7% en 2017. Pour le Président du Senat, ceci est une conséquence de l’activité économique mondiale qui continue à s’affermir. Elle est principalement due aux exportations des industries extractives.

Dans ce secteur, les cours des matières premières sont allées dans une hausse vertigineuse, suite à la forte demande observée dans les pays industrialisés et émergents. Les cours du cuivre, par exemple, ont pris l’ascenseur jusqu’à 50% de hausse, tandis que ceux du cobalt ont pratiquement triplé, étant donné que ce minerais est de plus en plus utilisé dans la fabrication des batteries électriques des véhicules, des ordinateurs et des téléphones portables.

Concernant le pétrole, le Président du Sénat relève aussi une  hausse de prix du Baril qui a passé les réserves en devise à environ 917,61 millions USD en fin Février, soit une couverture nette de 4 semaines d’importation des biens et services par ressources du gouvernement.

Pour Léon Kengo Wa Dondo qui salue cette embellie des cours des matières premières exportées par la RDC, cette situation ne peut se consolider que si le nouveau code minier de la RDC est respecté, et si le climat des affaires s’améliore.

Ce n’est que par une bonne gouvernance attendue par les Congolais que ces derniers verront leurs conditions de vie s’améliorer, a déclaré le Président du Sénat qui a exhorté les élus de la Chambre haute du parlement à avoir un regard rétrospectif sur la contribution de leur institution à la consolidation de la démocratie.

Il sied de signaler qu’en 11 ans d’exercice, les élus des élus ont abattu un travail de titan. Que ce soit sur le plan du contrôle parlementaire ou par rapport au vote des lois. Léon Kengo Wa Dondo se félicite du fait que 250 lois ont été votées au Sénat durant cette période.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire