Le saviez-vous ? Vingt-trois pays dans le monde n’ont pas d’armée !

0

Même en période de crise économique mondiale et de réduction des budgets nationaux, de nombreux pays s’accrochent à leurs forces militaires. Les dépenses de défense, dans la plupart des États, sont considérées comme une nécessité inévitable pour protéger leurs citoyens.

Mais ce n’est pas le cas de vingt-trois pays dans le monde qui n’ont pas d’armée. La plupart sont de petites nations dépourvues de capacités militaires, parmi lesquelles l’Andorre, le Costa Rica, le Liechtenstein, le Vatican, le Samoa, Nauru, Kiribati et d’autres États insulaires.

En outre, six pays sans armée permanente maintiennent des forces paramilitaires limitées pour se protéger. Ceux-ci sont l’Islande, Monaco, Haïti, Vanuatu, le Panama et l’île Maurice.

De nombreux pays ont été formés sans armée lors de leur accession à l’indépendance, y compris les États fédérés de Micronésie, Palaos, Samoa et Tuvalu, et n’ont donc pas jugé nécessaire d’en créer, en raison de leur petite superficie et de l’absence d’ennemis étrangers. D’autres Etats ont été complètement démilitarisés, par exemple, le Costa Rica qui a dissous son armée en 1948 après un conflit interne sanglant.

Le fait de ne pas avoir d’armée libère un pourcentage important du budget national qui peut être alloué à d’autres secteurs publics, tels que la santé et l’éducation. Néanmoins, le fait de rester sans armée comporte évidemment des risques si bien que bon nombre de ces pays sans forces militaires ont conclu des accords de protection avec des Etats plus puissants.

L’Islande, par exemple, est protégée par l’Otan, tout comme Monaco par la France, l’Italie s’occupe du Vatican et Andorre a signé un accord de protection en cas d’invasion avec ses deux voisins, la France et l’Espagne.

 

		

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire