Le prix des tomates fait rougir les lushois

0

Dans les marchés de Lubumbashi, les consommateurs se plaignent de la hausse sensible du prix des tomates. Pour leur part, les marchands demandent l’intervention des autorités provinciales du  Haut-Katanga. Le problème vient de la Zambie où le prix du cageot de tomates a augmenté, ce phénomène s’observe généralement en saison sèche, période de froid dans la région. Les marchands de tomates déplorent la dépendance à la Zambie causée par le mauvais état des routes de desserte agricole dans la province. Les maraîchers ont du mal à acheminer leurs récoltes dans les grands centres urbains. En 1997, le Service national des routes de desserte agricoles (SNRDA) a défini une série d’axes routiers prioritaires essentiellement sur la base du potentiel vivrier des zones desservies. Ceux-ci couvrent environ 1900 km dans le Haut-Katanga, soit une partie relativement restreinte de la trame routière totale. La culture maraîchère pratiquée dans les zones périurbaines souffre de l’urbanisation sauvage, des conflits fonciers, du manque d’équipement et de la pollution des industries minières.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire