Le PPRD accuse les opposants de vouloir embraser la RDC à partir de Beni

0

Pour le Spa du PPRD, la population de cette zone meurtrie a d’abord le droit de connaître le contenu des accords de Genève et de Naïrobi avant de faire confiance aux candidats de Lamuka ou du Cach.

Le Secrétaire permanant adjoint du PPRD, Ferdinand Kambere est monté au créneau, hier lundi 3 décembre. Il a tenu à dénoncer,devant la presse,des stratégies « malveillantes  » des candidats de Lamuka et du Cach qui se sont tous résolus à commencer leurs campagnes électorales respectives au Nord-Kivu, plus précisément dans les villes meurtries de Beni, Lubero et Butembo.

Ancien ministre des Affaires sociales, Ferdinand Kambere trouve du flou dans la démarche de certains candidats président de la République qui, de retour de Genève ou de Nairobi, ne visent que la province du Nord-Kivu. Il qualifie ces personnalités des « candidats de l’étranger ». Il invite, dès lors, la population à rester vigilante à leur égard.

« Pourquoi, de retour de Genève, ils ne révèlent pas le contenu de leur accord ?, s’interroge-t-il.  » Mais tout de suite, c’est la campagne qui doit commencer à Beni, où on égorge nos compatriotes. Et, curieusement, quand on les écoute, on est étonné de les entendre clamer : nous allons déplacer le camp Kokolo pour l’amener à Beni » ou encore « Si vous votez pour Fayulu, la paix va régner dans deux mois, mais si vous votez pour Shadary, c’est la continuité des atrocités ».

Ce qui nous pousse à croire qu’à Genève, ces opposants ont conclu des pactes avec ceux qui tuent à Beni… »
« Mais quel était le réel contenu de l’accord de Genève et pourquoi les autres se sont retirés pour aller signer un autre contrat louche à Nairobi ? En présence de qui ? Ils ne le disent pas à la population », lâche Ferdinand Kambere.
« De Genève à Nairobi, ils sont tous les mêmes, souligne- t-il.  » Ce n’est qu’une stratégie mise en place pour flouer cette base qui leur a demandé de retirer leurs signatures sur l’accord de Genève. Ceux qui ont lu cet accord, vont constater que ça se réfère à un accord de Sun city, un accord de transition, alors que Sun city c’est bien avant l’actuelle Constitution (…) Et on comprend pourquoi dans ses priorités, Fayulu parle de la nationalité. « 

L’ACCORD DE GENEVE VISE LA BALKANISATION DE LA RDC

Selon Ferdinand Kambere, l’accord de Genève vise essentiellement la modification de la loi sur la nationalité, en vue de permettre aux réfugiés Hutus rwandais d’acquérir la nationalité congolaise pour mieux s’infiltrer à l’est du pays et mettre en marche le plan de balkanisation de la RDC.

« La nationalité congolaise est une et exclusive. Notre Constitution n’envisage pas une double nationalité », insiste Ferdinand Kambere. Et, poursuit-il, c’est à Genève qu’a toujours été discutée la grande question des réfugiés Hutus rwandais entre la tripartite RDC (Etat d’accueil), Rwanda (Etat d’origine des réfugiés) et le HCR.  » Des témoignages recueillis auprès des gens qui étaient à Genève, comme la vidéo de Wetshi, montrent clairement que Genève était une messe noire pour pousser les Congolais à la balkanisation. Voilà pourquoi la population de Beni doit exiger des explications à tous ces gens qui battent campagne pour vouloir entretenir le flou et trouver une justification pour que les gens s’infiltrent chez nous, sans respecter nos lois. »

A en croire le SPA du PPRD,  » Lamuka  » est allé signer un accord très dangereux qui viole tout ce qui a été accepté entre la RDC, le Rwanda et le HCR. « Les Hutus rwandais ont droit à leur propre nationalité rwandaise que personne ne peut les priver. S’ils veulent rester en RDC, c’est par rapport aux règles de droit et à la constitution et non par le biais d’un accord de Genève », a lâché Kambere.

Le peuple congolais, mieux la population de Beni, a le droit de connaître le contenu des accords de Genève et de Nairobi avant d’accepter que leurs signataires puissent présenter tout programme propagandiste dans le cadre de la campagne électorale, fait-t-il remarquer.

Candidat député national à Butembo, dans le Nord-Kivu, et membre de l’équipe de campagne du candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary, Ferdinand Kambere invite, par ailleurs, les acteurs politiques de tout bord à privilégier la paix et l’unité nationale durant cette période de campagne électorale. Ce, à travers leurs déclarations et tout autre support de campagne, pour des élections apaisées, libres et démocratiques, le 23 décembre prochain.

Le Secrétaire permanent adjoint du PPRD croit également à la tenue de ces scrutins dans la province du Nord-Kivu tout entière, grâce aux efforts fournis par les Fardc et la Monusco dans la recherche de la paix dans cette partie du pays.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire