Le pasteur Alain Bukasa réagissant au livre « Femme Sans Limites » «Dieu… ne permet pas aux femmes d’exercer de fonctions et/ou d’autorité spirituelle sur les hommes »

0

e sujet des femmes pasteurs et prédicatrices est peut-être celui qui fait l’objet des débats les plus passionnés dans l’Eglise aujourd’hui. Il est donc très important de ne pas l’aborder dans une perspective de guerre des sexes. Ce constat émane du pasteur Alain Bukasa (voir photo) de l’Eglise de Jésus Christ par la Croix, EJCC, sise avenue Ndelo à Masina/Sans Fil.

L’orateur est d’avis qu’il existe des femmes qui croient que les femmes ne doivent pas servir comme pasteurs et que la Bible émet des restrictions sur le ministère féminin, et des hommes qui estiment que les femmes peuvent prêcher sans aucune restriction. « Il ne s’agit pas de machisme ni de discrimination, mais d’une question d’interprétation biblique », précise l’orateur.

En effet, la Parole de Dieu déclare : « Que la femme s’instruise paisiblement dans une entière soumission. Je ne lui permets pas d’enseigner et de dominer sur l’homme, je lui demande de garder une attitude paisible » (1 Timothée 2, 11-12). Dans l’Eglise, Dieu assigne des rôles différents aux hommes et aux femmes. Ces rôles sont une conséquence de la manière dont l’humanité a été créée et dont le péché est entré dans le monde (1 Timothée 2, 13-14). Dieu, par le biais de l’apôtre Paul, ne permet pas aux femmes d’exercer des fonctions et/ou d’autorité spirituelle sur les hommes. Cela exclut les femmes du ministère pastoral, qui implique clairement la prédication, l’enseignement et l’autorité spirituelle sur les hommes.

Les femmes doivent assumer des rôles moins empreints d’autorité

Dieu a établi que seulement les hommes devaient occuper des positions d’autorité spirituelle et d’enseignement au sein de l’Eglise. Ce n’est pas parce que les hommes sont forcément de meilleurs enseignants ou que les femmes sont inférieures ou moins intelligentes (ce qui n’est pas le cas). C’est simplement la manière dont Dieu a veut que l’Eglise fonctionne. Les hommes doivent montrer l’exemple par leur leadership spirituel, en paroles et en actes. Les femmes doivent assumer des rôles moins empreints d’autorité. Elles sont encouragées à enseigner d’autres femmes (Tite 2, 3-5). La Bible ne les empêche pas d’enseigner les enfants. Les seuls ministères inaccessibles aux femmes sont l’enseignement et/ou les positions d’autorité spirituelles sur les hommes, donc le pastorat. Cela ne réduit en aucun cas leur importance, mais les oriente plutôt vers des ministères plus en accord avec le plan de Dieu pour elles et les dons qu’il leur a donnés.

En effet, de nombreuses femmes excellent dans les dons d’hospitalité, de compassion, d’enseignement et d’aide. Le ministère de l’église locale dépend en grande partie de ces femmes. Les femmes dans l’église, ont le droit de prier en public et de prophétiser (1 Corinthiens 11, 5). Seulement, elles ne peuvent pas prendre autorité sur les hommes. La Bible n’interdit pas aux femmes d’exercer les dons du Saint-Esprit (1 Corinthiens12). Les femmes sont tout autant appelées que les hommes à exercer un ministère auprès des autres, à manifester les fruits de l’Esprit (Galates 5, 22-23) et à annoncer l’Evangile aux perdus ( Matthieu 28, 18-20 ; Actes 1, 8 ; 1 Pierre 3, 15).

Source : Media Congo

Laisser un commentaire