Le MSR indigné par « les assassinats répétitifs » de ses membres

0

Le Mouvement social pour le renouveau(MSR), parti politique d’opposition, a dénoncé samedi 29 juillet «  l’assassinat d’un de ses cadres, Frederick Bifuko Maisha » à Goma la nuit de jeudi à vendredi. Ce parti politique se dit « indigné de cet acte ignoble  ».

Le MSR révèle qu’il s’agit de son quatrième candidat aux élections provinciales, tué en deux ans  dans la province du Nord-Kivu. Le parti de Pierre Lumbi a annoncé sa détermination à saisir les instances judiciaires par le biais des plaintes contre inconnu.

« Nous tenons à préciser que depuis le dépôt des listes des candidats à l’élection provinciale de 2015, notre parti a déjà perdu quatre de ses cadres dans cette fédération, tous candidats à cette élection. Nous n’avons pas à notre niveau des éléments qui permettent de dire avec précision ce qui se passe. Mais il parait curieux de constater que la liste de ces acteurs  politiques, membres d’un parti politique de l’opposition, tués dans des circonstances non élucidées, s’allongent », analyse Dieudonné Bolengetenge, secrétaire exécutif national du MSR.

Il cite notamment « Etienne Mwami Kivu Mabwanano, candidat dans la circonscription électorale du territoire de Rutshuru, fusillé froidement à Kingi, M. Henri Shamamba Dianabo, candidat dans la circonscription électorale de Goma abattu par balle devant sa résidence, M. Delema Katanga Kamwendiya, candidat dans la circonscription électorale de Beni-territoire, fusillé sur sa moto, sur la route Oisha-Erengeti.

Le MSR exhorte le gouvernement à faire preuve de plus de responsabilité pour mettre fin  à ce désastre et mieux protéger les citoyens congolais quelle que soit leur appartenance politique.
 

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire