Le maire de Beni interdit toute couverture médiatique des activités de LUCHA

0

Le maire de Beni interdit toute couverture médiatique des activités de LUCHA
Le maire de Beni a interdit aux médias locaux de traiter des sujets relatifs aux activités du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA). Les contrevenants, menace-t-il, vont « s’exposer à la rigueur de la loi ».

Dans une lettre datée du 10 janvier et adressée aux militants de la LUCHA et dont les copies ont été adressées aux médias de Beni, l’autorité urbaine estime que le fonctionnement de tout mouvement, association ou forum citoyen doit être conforme à la constitution et aux lois en vigueur dans le pays.

Ce qui n’est pas le cas pour la LUCHA, estime le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa, qui fait remarquer que la LUCHA perturbe l’ordre public ; alors que Beni est une zone sous menace d’insécurité.

Pour sa part, la LUCHA soutient que le maire n’a pas qualité pour prendre une telle décision, d’autant plus que le président de la République avait reçu, en 2016 à Goma, les militants de ce mouvement avec leur statut et mode de fonctionnement actuels.

«  Le chef de l’Etat les a reçus en 2016 à Goma pas comme des choristes dans une église, mais plutôt parce qu’il a compris que ce sont des gens qui doivent apporter leur part pour l’avenir de ce pays », commente Esaïe Muhindo, militant de la LUCHA.

La société civile de Beni, quant à elle, se propose d’offrir ses bons offices pour une rencontre entre les deux parties afin de trouver un terrain d’entente.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire