Le Hamas et le Djihad islamique revendiquent les tirs de roquettes sur Israël

0

L’armée israélienne a ciblé dans la nuit de mardi à mercredi 27 juin 2018 des positions du Hamas à Gaza en riposte à des tirs de roquettes et d’obus revendiqués par le Hamas et le Djihad islamique.

« Nous répondrons à chaque tir israélien par un tir » palestinien, ont déclaré mercredi les organisations terroristes dans un communiqué conjoint ajoutant qu’elles sont prêtes à répondre dans l’immédiat à toute action militaire israélienne.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une première salve de neuf roquettes, a visé les localités israéliennes frontalières de la bande de Gaza. Au moins trois autres tirs ont eu lieu quelques heures plus tard. Au total, l’Etat hébreu a été visé par au moins 12 tirs.

Le système de défense anti-missile Dôme de Fer a intercepté trois de ces tirs, aucun blessé ni dégât n’a été constaté, a précisé l’armée.

En représailles, les forces israéliennes ont ciblé deux postes d’observation du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.

Ces tirs depuis Gaza interviennent quelques heures après une confrontation entre forces israéliennes et lanceurs de ballons et cerfs-volants incendiaires. Dans la soirée de mardi, un avion de l’armée israélienne a ciblé un véhicule appartenant à un membre de l’organisation terroriste « très impliqué dans les incendies criminels et les explosions en Israël ».

Le véhicule appartenait à l’un des commandants de l’aile militaire du Hamas, responsable de la planification des cerfs-volants et ballons incendiaires. Seul le chauffeur du véhicule s’y trouvait et a été légèrement blessé. « Vos frappes seront suivies des nôtres », avait immédiatement menacé le Hamas.

Il s’agissait de la deuxième frappe de Tsahal ce mardi. Plus tôt dans la journée, l’armée avait confirmé une première frappe d’un avion de l’armée de l’Air contre un véhicule et un poste d’observation utilisés par des lanceurs palestiniens.

Dimanche, l’armée israélienne a accusé le Hamas d’orchestrer les attaques aux engins incendiaires volants depuis Gaza. Prenant d’abord la forme d’un « terrorisme populaire », le Hamas a ensuite dirigé ce « phénomène » en actions organisées, a-t-elle affirmé.

« L’organisation terroriste Hamas supportera les conséquences de ses actions entraînant terreur et instabilité », a rappelé mercredi Tsahal.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire