Le Groenland confronté à une fonte des glaces particulièrement précoce

0

L’été n’est pas encore arrivé mais déjà les températures grimpent au Groenland. Résultat : la fonte des glaces est particulièrement précoce cette année, 2019 pourrait d’ailleurs battre le record de 2012 de fonte de la banquise arctique.

Illustration saisissante de la fonte précoce des glaces : une photographie prise par un scientifique danois, cliché irréel qui a fait le tour du monde. Face à des montagnes sans neige et sous un ciel désespérément bleu, un attelage de chiens de traîneaux semble marcher sur une eau émeraude.

Photographie prise par le scientifique danois Steffen Olsen, le 13 juin dans le fjord d’Inglefield (Bredning), au nord-ouest du Groenland.Steffen Olsen / Centre for Ocean and Ice at the Danish Meteoroli
Aucun photo montage ici, ce cliché pris par le chercheur danois Steffen Olsen dans le fjord d’Inglefield au nord-ouest du Groenland est bien réel.

Ces chiens de traîneaux, qui devraient en temps normal courir sur la banquise, se retrouvent à patauger dans une couche d’eau de 5 à 6 cm. Une image spectaculaire qui illustre la fonte précoce des glaces, un phénomène saisonnier mais qui, cette année, a trois semaines d’avance et perturbe le mode de vie des populations locales.

Perte de masse record

Les températures sont anormalement élevées dans la région. Les scientifiques s’attendent donc à une perte de masse record pour la banquise au mois de juin. Une récente étude montre que la fonte des glaces s’accélère au Groenland. La banquise y fond six fois plus vite aujourd’hui que dans les années 1980 avec des conséquences dramatiques sur le niveau des océans.

La dernière estimation de référence réalisée du Giec estimait le pire des scénarios à près d’un mètre d’élévation du niveau des mers à la fin du XXIe siècle.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire