Le fufu de Mova fait rire !

0

A la kermesse du Stade des Martyrs, le Secrétaire général du PPRD a-t-il cherché à mettre en place une stratégie destinée à séduire la gent féminine et espérer pouvoir l’emmener à prendre la carte du parti? Difficile à dire, mais les réseaux sociaux s’amusent de la situation 24 heures après la publication d’un article sur les probables candidats au dauphinat du Président Kabila!

Les photos refont le tour du web. On y voit Henry Mova en train de faire du fufu, à la faveur d’une kermesse organisée fin août 2017 dans les installations du Stade des Martyrs. Elles avaient déjà fait le tour des réseaux sociaux peu après leur prise. Stratégie d’attirer de nouvelles adhésions au parti, en particulier les femmes supposées contentes de voir un chef de parti malaxer de la pate chaude? Simple souci de communier avec la base? La situation avait en tout cas amusé les réseaux sociaux. Chacun y était allé de son commentaire.

Mais près de deux mois après, 24 heures après la publication d’un article consacré à quelques probables dauphins du Président Kabila, où le nom du Secrétaire général du PPRD apparait à côté de ceux de Zoé Kabila, Olive Lembe, Evariste Boshab, Aubin Minaku, Matata Ponyo et Vital Kamerhe, une compilation de ces clichés de Mova dans une cuisine de fortune a refait surface sur la toile.

Avec elle de nouveaux commentaires parfois moqueurs vis-à-vis du Secrétaire général de la première force politique de la Majorité. «Maman Henriette Mova Sakani en train de faire du fufu», peut-on lire dans un posting. «Si le ridicule pouvait tuer», renchérit un autre. «Un Monsieur pareil ne peut jamais prétendre à la magistrature suprême de mon pays. On ne peut pas descendre si bas», cogne un autre.

«Il croit innover. En dessous de ces cartes, ça se saura. De grands profs aux têtes bien pensantes de ce pays, au lieu de se pencher, réfléchir à l’instar des Rwandais infiltrés, savoir quoi faire pour sauver la nation, se réduisent au simple rang de ceux des Congolais qualifiés d’amoureux des femmes, danseurs, distraits, sans âme», se lâche encore un autre.

Pas de récupération politique et d’opportunisme, de grâce! Mais, quoiqu’il en soit, quoi qu’on en pense, le SG s’est tapé une nouvelle pub après le lancement du béret rouge et du concept «Ubuntu», ces moments de passage à la cuisine et les images de la vapeur qui se dégage de la marmite, captés et postés par ses propres collaborateurs et suivistes, vont continuer, peut-être pendant longtemps encore, à faire rire la toile et les réseaux sociaux.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire