Le Commandant suprême décide de la gratuité des soins de santé pour les militaires

0

La gratuité des soins et de la prise en charge médicale sont dorénavant assurées pour les militaires et les membres de leurs familles qui seront soignés sans débourser un rond à l’hôpital militaire central du Camp Kokolo, selon une décision du Chef de l’Etat Commandant suprême des FARDC annoncée par le chef d’Etat-major général des FARDC, le général d’armée Célestin Mbala Munsense, lors de la double cérémonie, le 14 juin, de l’inauguration de l’imagerie médicale et de la remise d’un important lot des produits pharmaceutiques à cet hôpital.

Dans un communiqué reçu lundi 17 juin 2019 à l’ACP, le commandant du Service de communication et d’information des forces armées (SCIFA), le général-major Léon Richard Kasonga qui fait savoir que cette pratique sera généralisée dans toutes les formations médicales militaires du pays, précise que l’Hôpital militaire central du Camp Kokolo est, après celui de la Cité de l’Union Africaine, la deuxième formation médicale militaire à être dotée d’un service d’imagerie médicale moderne et à recevoir un lot important de médicaments et intrants médicaux.

Cela va soulager les conditions de vie des militaires et de leurs dépendants dont le taux de morbidité et de mortalité et d est parmi les plus élevé au pays, estime le communiqué qui explique que le service d’imagerie médicale, dont les infrastructures viennent d’être totalement réhabilitées, comprend des équipements modernes pimpants neufs, notamment des échographes et l’appareil IRM.

En plus, les Forces armées de la RDC ont commandé de quantités de médicaments dont l’échantillon a été officiellement remis le 14 juin 2019 par le Chef d’état-major général des FARDC, le général d’armée Mbala Munsense Célestin, au commandement de l’hôpital militaire central, représenté par le colonel médecin Ngoma Pwati, commandant adjoint.

Outre l’hôpital militaire central du Camp Kokolo, toutes les unités médicales fixes et tactiques des FARDC sont également concernées par ces approvisionnements en médicaments, précise le même communiqué qui ajoute que la Force aérienne a été mobilisée pour les acheminer vers chaque destination.

Ces acquisitions qui entrent dans le cadre du programme des cent premiers jours du Président de la République, viennent mettre fin aux ruptures de stock chroniques constatées depuis plus de dix ans dans les hôpitaux militaires.

La gratuité de la prise en charge appelle la responsabilité totale des commandants des hôpitaux militaires qui sont tenus de gérer en bons pères de famille les médicaments mis à leur disposition, prévient-on.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire